MA NUIT SANS ÉTOILES

Image google gratuite.

 

MA NUIT SANS ÉTOILES

 

Saurez-vous comprendre mes mots?

Un poème à travers mes maux

Pour vous faire savoir mon départ.

Un écrit sous forme d’un faire-part.

 

Je vous aime tant, fille et mari,

Malgré toutes mes intempéries.

Et vous autour de ma personne,

Vos sentiments en moi rayonnent.

 

Affection, respect et tendresse

M’ont apporté tant d’allégresse!

Malgré les crises et les tourments,

Des amitiés, régulièrement.

 

Respectez ma nuit sans étoiles.

Sur la mer mon bateau à voiles,

Rempli des trésors de ma vie,

S’éloigne du rivage, sans bruit.

 

Mon souvenir dans votre cœur,

Alors que mon âme est ailleurs,

Permet d’exister très longtemps.

Je demeure au-delà du temps.

 

Point de larmes versées sur ma chair.

Une prière si je vous suis chère.

Le voilier, dans sa direction,

Sans étoiles, une libération.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada

Tous droits réservés

21 septembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

LA RÉALITÉ DES ARTISTES

 

 

LA RÉALITÉ DES ARTISTES

  

Nous parlons des merveilles de la nature

En oubliant souvent nos courbatures.

Les sanglots cachés dans nos émotions

Donnent une valeur à notre création.

 

Fatigués, épuisés par l’existence

Peut souvent nuire à notre compétence.

Mais notre grand bagage accumulé

Il nous permet d’écrire, de fabuler.

 

Comme de beaux grands oiseaux qui se déguisent

Des artistes se préparent et vocalisent.

Mais la foule comprend dans les partitions

Leurs souffrances ou leurs interrogations.

 

Aucune larme versée sur le parchemin

En parlant d’un amour sans lendemain

Mais l’écrivain souffre dans son intérieur

Hurlant sur le futur, sur ses frayeurs.

 

Interprètes déguisés devant la foule

Nous présentant un univers qui croule

En nous décrivant ses secrets internes

Avec une panoplie de couleurs ternes.

 

Le vrai ou le faux dans ce qu’il expose ?

À la toute fin il reçoit des roses

Pour une grande réussite incontestable,

Fugace moment, pour lui, très agréable.

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada

Tous droits réservés

20 septembre 2017

 

 

N’AYONS POINT PEUR D’UNE BONNE MORALE

Image google gratuite

 

N’AYONS POINT PEUR D’UNE BONNE MORALE

 

Nous errons sur terre, attendant la mort.

Un acte trop violent conduit aux remords.

Pourquoi ne pas porter une attention

À la paix, à la réconciliation.

 

De bonnes règles de conduite dans la vie

Sur un chemin où ensemble on vieilli,

Maturité, discernement, sagesse,

Bonne éthique présageant une bonne vieillesse.

 

Très important, avant le grand départ,

D’être un modèle et non un salopard.

Les enfants de la relève nous observent,

Découvrant plusieurs souvenirs qu’ils conservent.

 

Notre responsabilité si grande

Représente nos efforts comme des offrandes

Pour tous les membres de la communauté.

Une bonne conscience supplante la cruauté.

 

Dans l’ère où nous vivons en ce moment,

Avec des guerres dignes de mauvais romans,

Philosophons et défendons une bonne cause

Avec une morale sans « être tout chose ».

 

 

PAIX ET SÉRÉNITÉ

 

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada

Tous droits réservés

18 septembre 2017