PERSÉVÉRANCE

girl-839826_1920

 

 

PERSÉVÉRANCE

 

Sans travail et sans argent

Dans ce monde décourageant,

De l’entraide, de l’amitié,

Bénévolat volontiers.

 

Par des emplois attirées,

Des employeurs rencontrés.

Ténacité pour trouver,

Nombreux talents à prouver.

 

Quand j’entreprends un labeur

J’y mets alors tout mon cœur.

Acharnement, réussite,

Enfin, je me félicite.

 

Persévérance pour survivre.

Beaucoup de rêves à poursuivre!

Facilité inconnue,

De gros efforts continus.

 

D’une humeur stable malgré tout,

Sourire de mes yeux surtout,

J’apprécie ma vie chaque jour

Car moi, je connais l’amour.

 

Si les humains s’entraidaient,

Ce grand amour s’étendrait,

Et les hommes s’encourageraient

Car enfin ils partageraient.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

17 septembre 2018

Image google gratuite. 

 

Advertisements

AU-DELÀ DE…

mont-cenis-2481339_1920

 

AU-DELÀ DE…

 

Je t’aime au-delà des monts et des vallées.

Une vie près de toi, sans sentiments voilés,

Dans ce monde aride, recherchant la tendresse,

Où, par manque d’amour, on observe la détresse.

 

Je t’aime au-delà des monts et des vallées.

J’y pense en regardant ce ciel étoilé

Alors que ton corps dort dans son innocence,

Éclairé par la lune, nu et sans défense.

 

Laisse-moi te parler de ton importance,

Toi, le flambeau, l’essence de mon existence.

Ma chaleur remplace l’épuisement de mes mots

Je me colle à toi, délaissant le stylo.

 

Je t’aime au-delà des monts et des vallées.

Ma bouche t’effleure et mes doux mots dévoilés

Te réveillent peu à peu, serré dans mes bras,

Ce grand feu d’amour, jamais ne s’éteindra.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

16 septembre 2018

 

Image google gratuite.

NON À LA MUSE

fullsizeoutput_36a

 

 

NON À LA MUSE

 

Dédié à Rabah Benmesbah en remerciement pour sa compréhension.

  

Je ne veux pas être inspirée par une Muse

Et avec certitude, moi je le refuse.

Si elle me délaissait, j’en serais confuse

Et Elle partirait loin, sans me faire d’excuses.

 

Mon imagination pour ma poésie

Souvent positive et sans hypocrisie

S’il advenait que je souffre d’amnésie :

Inconsolable malgré votre courtoisie.

 

On a beau lire un texte trois ou quatre fois,

On ne comprend rien, pensant à autrefois.

Une grande tristesse nous attire des larmes,

On a le sentiment de perdre son charme.

 

Un temps si LONG pour retrouver la santé!

Des souffrances intenses et il faut patienter.

Lassitude, découragement et anxiété,

Incompréhension par notre société.

 

Je vous parle de cela les larmes dans mes yeux…

Aujourd’hui j’ai retrouvé le merveilleux.

Combien de personnes incomprises dans ce monde

Lancent leur grand cri d’alarme à chaque seconde?

 

Voilà pourquoi les mains sont si importantes!

Soudées ensemble elles deviennent réconfortantes.

Si tous les gens avaient le cœur sur la main

Terminées toutes les guerres, la paix pour demain.

 

Je ne sais pas ce que me réserve l’avenir,

Dans ma vieillesse ce qu’annonce mon devenir.

En attendant, je compose avec espoir

Et sachez que je suis fière de mes victoires.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

12 septembre 2018