FAITES ATTENTION!


FAITES ATTENTION!


Il m’a été donné de rencontrer

Certaines personnes qui m’ont outrée.

Leurs esprits réfléchissant sans morale,

Pour de l’argent, montent un coup magistral.


Sournoises, flirt, émotions en otage,

Elles jaugent plutôt les avantages.

En vous choisissant pour votre héritage,

L’enfer vous attend dans un marécage.


Un besoin d’amour chasse la prudence.

Vous l’adoptez dans votre résidence. 

L’agressivité dans votre entourage :

Destruction subite du beau mirage.


Apparence trompeuse à éviter.

Cherchez la vertu d’authenticité.

Elle ne veut pas servir mais dominer

Et je n’envie pas votre destinée.


Cette poésie se veut un conseil

Pour vous éviter un mauvais réveil.

Surtout si vous avez un certain âge,

Discernement avant le mariage.


Ne nions jamais que l’amour existe,

Qu’aux intempéries, souvent il résiste.

Prenez votre temps pour bien la connaître.

Recommandation pour votre bien-être.


Je sais que souffrir de la solitude

Fait affectionner la sollicitude.

Mes mots actuels sont si désolants!

Il faut prévenir l’avenir violent.


Sagesse recommandée à tous les âges…



Dr H.C. Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale pour Inner Child Press (représentant le Canada de l’Est)

Tous droits réservés

14 août 2022

LA DROGUE DES JEUX VIDÉO EN POÉSIE

LA DROGUE DES JEUX VIDÉO EN POÉSIE


Les yeux rivés sur leur écran

Une alarme pour les parents.

Dépendance catastrophique

Et conséquences dramatiques.


Déséquilibre pathétique,

Une agressivité tragique,

Ils veulent rester dans leur bulle,

Rejet des ordres sans scrupule.


Ils refusent de se laver,

Oubliant parfois de manger,

S’éloignant aussi de leurs amis,

Pire depuis la pandémie.


On oublie les liens familiaux

Obsédés par les vidéos.

La manette prend du pouvoir.

Elle n’est pas drôle l’histoire.


Je note un manque de respect,

Car ces enfants ont du toupet. *

Leur problème prend de l’ampleur

Ils s’orientent vers du malheur.


Ces comportements compulsifs,

Exagérés et excessifs,

Annoncent un penchant destructif.

Il faut un remède instructif.


Pour notre soutien nécessaire,

Impératif d’être sincère.

Communiquer en expliquant,

Difficiles ces adolescents.


Convenir de d’autres loisirs,

Cherchant à varier les plaisirs.

Limitant les heures de jeux,

On met de l’huile sur le feu…


Il faut trouver des solutions,

Exiger une réflexion,

Intérêt à leurs opinions,

Il faut calmer leur rébellion.



Demandez de l’aide, s’il y a lieu, avant qu’il ne soit trop tard.


Merci de votre attention.



Dr H.C. Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale pour Inner Child Press (représentant le Canada de l’Est)

Tous droits réservés

13 août 2022


*: Effronterie

VIVRE PRÈS DE L’EAU

VIVRE PRÈS DE L’EAU


Voir de l’eau m’a toujours rendue heureuse

Favorisant mon humeur chaleureuse.

Élevée près du fleuve Saint-Laurent,

Souffrance dans un milieu différent.


Des images d’abords d’une rivière

Me rappellent mon passé d’écolière.

Avec ma guitare j’allais chanter

Mes accords sur mon vécu pimenté.


Émotions vocalisées près des flots,

Compositions entonnées en solo.

On me disait poétesse à ce jour

Et je rêvassais beaucoup à l’amour.


Déjà, je voulais la paix dans le monde.

Visionner des guerres : peine profonde.

Si les vagues apaisaient ma déception,

Mes mots soucieux visaient la réflexion.


Je n’ai pas réalisé mon grand rêve.

Les heures s’écoulent et ma vie s’achève…

Mon regard observe des paradis.

Au moins, je suis gâtée sans tragédie.


Il y a les vacances de l’été.

Nous pouvons camper à proximité

D’un très beau grand lac pour plusieurs semaines.

Bruit de l’eau qui coule dans ma fontaine…


Il faut parfois se contenter de ce que l’on a…




Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

9 août 2022


Image : photographie prise lors de mon dernier voyage à l’été 2022. Un petit coin de paradis au Canada…