MA MAISON

DSCN6988

 

MA MAISON

 

On peut s’attacher à une maison.

Je me demande si on a raison…

Du matériel qui peut disparaitre.

Beaucoup de bris qui peuvent apparaitre.

 

Bois, brique, céramique : peu important.

Amitié, amour : réconfortant.

Un toit pour abriter une famille.

Je reçois et on me dit gentille.

 

Mon milieu de vie que je décore.

Malgré les épreuves, je l’aime encore.

J’y mets des couleurs très chaleureuses.

Mes tâches terminées me rendent heureuse.

 

Nous avons eu un gros dégât d’eau…

Du labeur et beaucoup de travaux.

Quatre mois d’enfer, couple perturbé.

Travail en surplus, très absorbés.

 

Enfin! Un retour à la normale.

Il a cessé, le bruit infernal.

Je retourne à mes activités,

Surtout celles de créativité.

 

Maison de mon cœur et de ma vie

Combien j’ai dépensé d’énergies

Créant un nid d’amour intérieur

Pour être heureuse sans aller ailleurs.

 

Autour de moi je sens une chaleur.

J’ai envie de crier mon bonheur.

Mon graphique de vie dans les hauteurs

Reconnaissance pour mon Créateur.

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

14 avril 2019

 

 

Advertisements

NOUS FÊTERONS LA PAIX

fullsizeoutput_492

 

NOUS FÊTERONS LA PAIX

 

Si tous les gens se donnent les mains

Pour espérer que dès demain

Des armes à feu bien enterrées

Permettent un climat tempéré.

 

Nous fêterons la paix, amis,

En soulignant cette accalmie,

En l’espérant non provisoire,

Réalité non illusoire.

 

Nos cœurs d’enfants réagiront

Et, en plus, ils réussiront

À faire valoir cette paix autour,

S’aidant peut-être de tambours.

 

Je pense à mon futur chemin,

Mon cerveau fait cet examen

Surtout une nuit, devant la lune

En la fuyant cette amertume.

 

La politique est un fléau

Ne répond pas aux idéaux.

Pas de problèmes, des solutions…

En dénonçant la corruption.

 

Beaucoup de travail avec de l’aide.

Faire du ménage avec entraide

Un beau sourire devant les faits

Et un regard très satisfait.

 

Levons nos verres à la victoire.

Elle nous écoute notre auditoire.

La populace fait des reproches

Entendez-vous le son des cloches?

 

 

PAIX ET SÉRÉNITÉ

Louise Hudon, poétesse au Canada

Tous droits réservés

13 avril 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À MOI LA CHANCE

DSCN6932

 

À MOI LA CHANCE…

  

Un vœu de réussir en poésie,

Avec franchise et non hypocrisie,

En toute simplicité pour tous les gens

Et remarquez, sans réclamer d’argent…

 

La seule chose importante que je demande,

Alors qu’à vous tous j’expose mes offrandes :

Lisez-moi et avec sincérité

Critiquez-moi sans agressivité.

 

Malgré deux critiques, je conserve mon style.

Pour certaines personnes, les voilà hostiles…

« En poésie les rimes n’ont plus leur place ».

Je frissonne aux mots froids comme de la glace.

 

Heureusement que j’ai des fans qui m’admirent,

Me lancent des fleurs, me parlent d’avenir.

Je veux rester moi-même au naturel

Et je n’aime guère entrer dans une querelle.

 

Pourtant je respecte le monde, leur langage.

De bien des mots, la beauté se dégage.

Écrivant mes poèmes avec ardeur,

Je lance un court message en profondeur.

 

Je n’oublie jamais la paix dans le monde.

Les bombes et les armes trop souvent abondent.

Positive je veux être, comme dans ma vie.

On vient me surprendre avec de l’envie.

 

À force d’écrire, mes mots sont répétés

Ici et là dans toutes les sociétés.

Je laisse ainsi ma marque dans des pays.

À chaque bataille gagnée, je m’épanouis.

 

De quel droit on veut abolir les rimes?

S’exprimer ainsi, ce n’est guère un crime…

On favorise un style plutôt qu’un autre.

Personnellement, je respecte le vôtre…

 

Merci de me lire avec du respect.

Ensemble, nous travaillerons pour la paix.

Tout peut commencer ici, au présent,

En développant un climat apaisant.

 

Les adolescents observent les adultes.

Ils remarqueront trop vite les insultes.

Comment prétendre à une tranquillité

En bouleversant leur sensibilité?

 

On peut écrire pour sortir notre mal,

Sans être populaire, tenir un journal.

Éloignons-nous des critiques agressives

Qui sont souvent beaucoup trop excessives.

 

Mélodie des sons, mélodie des mots,

Mes écrits avec messages sont normaux.

Je trouverai le moyen de vous plaire

Et je ne vous réclame aucun salaire…

 

 

 

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

8 avril 2019