L’ORAGE

L’ORAGE


Le vent siffle à ma fenêtre,

Chaud selon mon thermomètre.

Des nuages noirs s’accumulent,

Pressés, les gens se bousculent.


Ils veulent rentrer très vite

En abrégeant leur visite.

Le tonnerre gronde au loin,

Il s’approche, nous rejoint.


Plusieurs lignes sinueuses.

Je regarde, silencieuse,

Cette décharge électrique

Montrant un ciel colérique.


À l’abri dans ma maison,

Un regard sur l’horizon.

Une image impressionnante

Mais pour plusieurs, effrayante.


La pluie vient battre les vitres,

Des dégâts d’eau pour un titre.

De pauvres gens accablés,

Les pieds dans l’eau sont troublés.


Nous n’avons pas de tornades

Causant de la débandade.

Pas trop de problématiques,

Perturbations climatiques.


Si l’avenir me fait peur

Voyant le climat ailleurs,

Un ombrage sur la vie,

Ignorance des avis.


Merci aux hommes de sciences de sensibiliser aux changements climatiques et à leurs causes.


Reconnaissance à l’Univers d’habiter au Canada. Pour le moment, il me semble que mon pays est choyé.


Pourquoi, dans le monde, certaines autorités ignorent encore les avis scientifiques?



Dr H.C. Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

30 août 2022

Image libre de droits: Keven Phillips de Pixabay

LA MALTRAITANCE CHEZ LES PARENTS

LA MALTRAITANCE CHEZ LES PARENTS


Aujourd’hui, le mental est en danger,

Car, partout, l’univers a bien changé.

La pollution, toutes nos maladies,

Des causes de nombreuses tragédies.


Trop d’enfants oublient en prenant des drogues

Au lieu d’entretenir un bon dialogue.

Les perceptions déformées, excités,

Un système nerveux central affecté.


Dépendance et des psychoses possibles,

Début de comportements insensibles…

L’agressivité est au rendez-vous,

Voilà qu’ils s’emportent comme des fous.


Exigence d’argent de leurs parents,

Régulier, caractères accaparants.

Du harcèlement jusqu’à la violence,

Manque de respect, place à l’insolence.


Il ne faut pas oublier la boisson…

Trop d’alcool et nous les subissons.

Troubles psychiques, affection cérébrale

Expliquant des conduites théâtrales.


Dépression, parfois jusqu’à la démence,

Blessures ou meurtres comme conséquences.

Un changement de leur réalité,

Transition de leur personnalité.


On parle d’anxiété et de phobie,

Une peur excessive dans la vie.

Vivant l’enfer d’une instabilité

Beaucoup trop de parents sont maltraités.


Maintenant que les faits sont dénoncés,

Abordons les solutions annoncées.

Il faut que je vous parle de l’espoir

Et des grands efforts pour une victoire.


Tout ne dépend pas de votre personne.

Chère famille, pour vous je frissonne.

Il faut faire confiance à l’avenir

Mais prudence entre deux soupirs.


J’aurais voulu des mots très différents

Pour aborder l’histoire du présent

Mais je ne peux vous mentir en ce jour,

Des gens dans le monde manquent d’amour.



Apprécions la chance d’être aimés(e) lorsque nous l’avons et combattons la maltraitance. Il faut demander de l’aide, s’il y a lieu.

Mes poèmes peuvent être partagés si vous respectez ma signature. Merci de me lire!


Dr H.C. Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale pour Inner Child Press (États-Unis), représentant l’Est du Canada

Tous droits réservés

6 août 2022

MAMAN (2022)

MAMAN

1924 – 2007

UNE PENSÉE POUR TOI MAMAN


Douce maman que j’aime, tous les jours dans mon cœur, partie trop vite à mes yeux, montée directement dans les cieux. 


Fière de mes souches autochtones, aimée par toi, une si bonne personne, aujourd’hui, 14 juillet, jour de ton anniversaire, j’exorcise ma douleur de ton départ.


Méditation sur nos beaux souvenirs communs. Tu m’attends, chère maman…



Dr H.C.  Louise Hudon, poétesse du Canada

14 juillet 2022