LE MESSAGE DE MON OISEAU

tree-3333667_1920

LE MESSAGE DE MON OISEAU

 

Mon oiseau a parcouru le monde

A vu des contrées nauséabondes

Espérant trouver cet univers

Que des gens plus sensés conservèrent.

 

Un endroit magnifiquement beau

Ne nous rappelant pas un tombeau,

Car notre terre court à sa perte.

Voilà une triste découverte.

 

Les pépiements qu’il lance pour nous,

En écho partout jusqu’au bayou,

Imités par les autres oiseaux.

Cris d’alarme à travers les roseaux…

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

15 septembre 2019

 

Image :  André SAAD de Pixabay

Publicités

RÈGLES D’OR

emoticon-305443_1280

 

RÈGLES D’OR

 

Essayer d’apaiser la colère

Non digne de quelqu’un bipolaire

Surtout face à du harcèlement

Venant d’exceptions, réellement.

 

Chaque matin je vois le soleil

Après une nuit de bon sommeil.

Manques de respect, comme la pluie,

Cela rend plus fort ou bien détruit.

 

Le jour à venir, nouveau poème,

En voulant très fort avoir un « j’aime »,

Tout en acceptant les bons conseils.

Du bénévolat sans qu’on me paye.

 

Quand on me traite de vieux débris

Qu’on se met à rire avec mépris

Il faut comprendre et bien excuser

Mon déchaînement non maîtrisé.

 

Des gens ont démissionné pour moins

Disparus loin sans lever le poing.

On parle de cas particuliers

Qui s’amusent à un jeu singulier…

 

Ce jeu annoncé en poésie

Ou dans des notes sans courtoisie

Où rires et insolence dominent…

Objectif : que l’auteure fulmine.

 

Jamais je ne vais quitter ce site

Et de cela je me félicite.

On m’a déclarée sans sentiments

Lisez ceci attentivement.

 

Paix et écologie sont mes thèmes

Ou améliorer notre système

Voilà sur quoi je vais travailler.

Dorénavant, temps moins gaspillé…

 

 

 

Bonne chance à toutes les poétesses et à tous les poètes.

 

  

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

16 septembre 2019

 

Image Pixabay

 

 

 

 

 

 

 

 

FRISSONS

 

cyclone-2102397_1920

 

FRISSONS

 

Un ciel trop noir à l’horizon

Mauvais signe en cette saison

Bruits de tambour au diapason

Peur de l’arbre en inclinaison.

 

Un vent Wreckhouse au Canada,

Atteint trop vite ma véranda

Pouvant causer plusieurs dégâts.

Solitude, loin de mon gars.

 

Disparition de la lumière.

Noirceur chez moi, dans ma chaumière.

Des sons bizarres sur mon toit

Et en priant, je m’apitoie.

 

Tout semble éclater en échos

Et je me perds dans mes locaux

En m’enfargeant dans mes affaires

Alors que je vis cet enfer.

 

Et tout à coup je me réveille,

Aveuglée par un beau soleil

Loin du cauchemar de la nuit.

Belle journée pour aujourd’hui.

 

Vécu comme si c’était vrai…

Une dimension qui effraie.

Ce boucan dans l’obscurité!

J’ai connu l’insécurité.

 

De l’empathie envers les gens

Touchés par des besoins urgents

En demandant aux dirigeants

D’agir et d’être diligents.

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

14 septembre 2019

Image :  Johny Lindner de Pixabay