AMBASSADRICE POUR LA PAIX DANS LE MONDE

dscn4836

 

AMBASSADRICE POUR LA PAIX DANS LE MONDE

Annonce officielle

 

 

Une grande responsabilité

Touchant ma sensibilité

Lorsque je pense à ces enfants

Vivant dans un monde étouffant.

 

Ils souffrent beaucoup dans des guerres.

Souvent, ils ont perdu leur père,

Parfois orphelins dans les rues

À la recherche des disparus.

 

Même ici, dans mon Canada,

Où j’ai ce titre avec mandat

De dénoncer avec mes mots

Chagrins et tourments anormaux.

 

Ma poésie pour réflexions

Vient de permettre cette élection.

En encourageant mes écrits,

Vous améliorez la patrie.

 

Merci de me lire.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle (Inner Child Press International)

Tous droits réservés

19 janvier 2019

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

MANQUE DE CHANCE

dscn6809

 

MANQUE DE CHANCE

 

Mon dentier qui a cassé,

Une vitre d’auto fracassée,

Un morceau de mes lunettes

Perdu dans ma maisonnette.

 

Gros bris d’eau dans mon sous-sol,

Mon mari qui me console,

Tout devra être détruit

Et après on reconstruit.

 

Souvenirs baignant dans l’eau…

Ils seront chers les travaux.

Demander des soumissions

Et attendre les permissions.

 

Je constate toutes mes malchances

Et j’apprécie une présence.

Il y a des gens pire que moi,

Qui vivent des guerres tous les mois.

 

Je retrouverai demain,

De cela, Dieu m’est témoin,

Mes petites habitudes

Et adieu ma lassitude.

 

Au moins j’ai encore un toit

Et même si je m’apitoie

Mes trois repas sur la table

Une chance véritable.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

15 janvier 2019

DES LARMES MALGRÉ LE SOLEIL

louise maquillée

 

DES LARMES MALGRÉ LE SOLEIL

 

Des morts sur un sol de terre.

Sans protection militaire

Cet enfant se cache tout près

Et pour lui aucun secret.

 

Du feu et des ruines l’entourent

Et il manque de secours.

Il marchera en silence

Se rappelant la violence.

 

Malgré le choc, des larmes,

Après avoir vu trop d’armes.

Sa vie, une guerre sanglante,

Solitude et mains tremblantes.

 

Trouvera-t-il un village?

Une pensée qui le soulage.

Un espoir dans ce tunnel.

Il a peur des criminels.

 

Orphelin dans une enfance

Il n’a guère de défense.

Il aimait tant ses parents,

D’un amour très apparent!

 

Il les a serrés très fort

Dans ce silence de mort.

Que sera donc son destin?

Que lui réserve demain?

 

Au Canada, pas de guerres,

Abondance alimentaire.

Une pensée pour ces enfants.

Mon cœur s’ouvre en dénonçant.

 

Accueillons des immigrants.

Moi je sais et je comprends.

Mon amour,  je le partage.

Il faudrait des reportages.

 

Bonne chance mon petit garçon.

Dans mon pays, agissons!

Des familles périssent au loin

Et de nous,  elles ont besoin.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

13 janvier 2019