PRISONNIERS

Vingt-cinq ans dans les geôles de Tindouf

À souffrir tout un calvaire, on étouffe.

Comment survivre en étant prisonniers?

Racontez l’histoire, amis chansonniers.

L’esclavage pour adultes et enfants

Toutes ces années! Pauvres innocents!

Dénonciation face au monde entier,

Sévices, coups et blessures sans pitié.

« Grâce à notre foi et à nos valeurs

Nous avons pu endurer les douleurs

En gardant l’espoir d’une fin heureuse

À ce vécu des âmes courageuses.« 

Écoutez tous les faits et comprenez

La tristesse de ces gens malmenés.

Le mot liberté prend son sens partout.

Il faut en parler, très fort et beaucoup.

Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale pour Inner Child Press (États-Unis) et pour IFCH (Maroc)

Tous droits réservés

22 mars 2021

Image : Abdou Moussaoui de Pixabay

L’AMOUR ATTIRE L’AMOUR

Tu me demandes pourquoi je t’aime

Et je te réponds par un poème.

Comme un aimant ton amour m’attire,

Je pleurerais de te voir partir.

Pour expliquer tous nos sentiments

Il faut parler authentiquement.

Communiquer au moins franchement

Pour connaitre un bon commencement.

Pourquoi cacher la réalité?

J’admire ta personnalité.

En trouvant ma sensualité

Je t’ouvre ma sensibilité.

Pour avoir cherché mon âme sœur

Je me permets de t’offrir mon cœur.

Oublions tout du superficiel,

Aucune affection artificielle.

Vas-tu enfin baisser ta barrière?

Je ne suis pas une aventurière

Qui peut blesser étant de passage.

Je le veux très profond ce message.

L’amour attire l’amour chéri.

Pour combattre les intempéries

Ensemble, notre force décuple.

Je suis enfant et aussi adulte.

Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale (Inner Child Press) (États-Unis)

Ambassadrice internationale pour IFCH (Maroc)

Tous droits réservés

21 mars 2021

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEU

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEU

Inspiré d’un film québécois visionné

Adaptation à des amis

Pour une vie sans accalmie.

Perte de la stabilité,

Début de la fragilité.

Combiner le sexe et la drogue

Et on cache tout sans dialogue.

On ajoute aussi la boisson,

Vraiment triste cette chanson.

On l’a bien perdu son chemin.

Il y aura des morts demain.

Les corbeaux volent dans le ciel,

Mauvais plaisirs superficiels.

Comment comprendre ce vécu

Qui touche tant d’individus?

La barrière trop imposante

Masque les visions méprisantes!

Une renaissance possible

Dans une nature paisible,

Grande question de la survie,

Réveillez-vous à la vraie vie.

Définissez le mot « amour »

Avec espoir, sans un cœur lourd.

Vous, la relève de demain,

Réclamez l’aide d’une main.

Pour bannir toutes les violences

En sortant les gens du silence

Il faut dénoncer par écrit,

Venir en aide aux sans-abris.

Ceux qui n’ont pas de gros problèmes

Et qui se fichent du système

En fermant les yeux autour d’eux,

Des solitaires trop nombreux,

S’ils ont la chance d’être aimés

Dans une bulle parfumée

Pouvons-nous vraiment mal juger

Ces gens remplis de préjugés?

On voudrait bien changer le monde,

Consoler les douleurs profondes,

Mais dites-moi comment m’y prendre,

Car je voudrais bien tout comprendre.

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

19 mars 2021