DU CHOCOLAT POUR ELLE

Photo Louise Samana

 

 

DU CHOCOLAT POUR ELLE

 

Du chocolat pour mon amie.

Je voudrais plus, je l’ai admis.

Une amitié mais non l’amour,

Parfois j’en ai le cœur trop lourd.

 

Sa destinée est différente,

N’aura pas été mon amante.

Grande affection et à jamais,

Cela elle me le promet.

 

Même très loin, ce n’est pas rien,

Nous garderons toujours un lien.

Sa famille restera mienne,

Car j’aime cette amérindienne.

 

Si mes petits-enfants l’adorent,

La parenté est en accord,

Bons souvenirs non oubliés.

Laisser partir sans supplier.

 

Un autre amour je connaitrai.

De ce départ me remettrai.

Pas de chicane matérielle,

Après la pluie, un arc-en-ciel.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

28 janvier 2020

 

 

 

UNE FONDATION QUE JE SOUTIENS

60333969_1069393039916286_4239816991046631424_n78277530_2407302929583214_4875964976877010944_n

 

 

Haïtiens, j’en appelle à votre bon cœur et à votre cœur d’enfant. Vos orphelins ont besoin de vous pour bien fêter Noël. Peu importe votre religion, il s’agit de petits enfants, votre relève de demain, votre future Haïti. Lisez mon poème et donnez nourriture, cadeaux de Noël et bénévolat pour construire un local pour ces démunis. Nous avons le terrain, il faut construire. Adressez-vous à la fondation suivante : LA FONDATION SAINT-ANTOINE DE PADOUE

Zone Saint-Raphaël, Haïti, Lacabri. Téléphone : 509 4287 7691. Responsable : Roland Jean-Noël. E- Mail : fondationsaintantoinedepadoue@yahoo.fr

Mettons de la joie dans ces petits esprits pour cette occasion. J’ai entendu parler de la chaleur et de l’entraide des haïtiens. Ne me décevez pas.

 

DES ENFANTS AUX CHEVEUX BLANCS

 

 

Tout en travaillant sans cesse à leur survie,

Ils avancent péniblement dans la vie.

Cette dernière ne fait pas de cadeaux

Ils ressentent sur leurs épaules un fardeau.

 

Blanc, ce n’est pas la couleur de leurs cheveux

Mais cela devrait, car ils sont courageux.

Si la maturité les atteint très vite

C’est que trop de ces enfants n’ont aucun gite.

 

Ce monde fou ne m’apparait pas si beau,

Car trop de jeunes se retrouvent au tombeau.

Les gens choyés par une vie trop aisée

Ne veulent pas voir ces images exposées.

 

L’entraide entre les pays se fait trop rare.

Les personnes riches sont souvent avares,

Mais bien entendu, parlons des exceptions,

Peu nombreuses, on parle de déceptions.

 

En attendant, ils meurent de faim ces jeunes.

On peut y penser souvent lorsqu’on déjeune.

Un tiraillement aux tripes fait souffrir

Et au lieu de sourire, on veut bien mourir.

 

Et ces guerres les entourant n’aident pas!

Les batailles font oublier les repas…

L’eau, une denrée très rare un peu partout.

C’est toujours la faute à des hommes surtout!

 

 

TRAVAILLONS TOUS POUR LA PAIX!

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice internationale culturelle pour Inner Child Press

Tous droits réservés

2 mars 2018

Corrigé le 29 novembre 2019

 

Note : à titre d’ambassadrice, nous travaillons à la paix dans le monde et à construire un pont littéraire pour une meilleure compréhension entre les peuples.

 

CONFRÉRIE DE LA FRATERNITÉ, DÉFINITION

 

 

 

Dove in the air with wings wide openLogo du groupe CONFRÉRIE DE LA FRATERNITÉ signifiant « paix ».

Tous droits réservés.

 

La confrérie est un groupe de parapsychologues comprenant des gens de toutes les Églises et Religions, des hommes de sciences, des artistes d’influence, des chamanes (je suis de descendance chamane montagnaise, de génération en génération), des psychiatres, etc…

La confrérie évalue la morale, la spiritualité, la valeur, l’honnêteté, la droiture, la franchise, le courage et bien d’autres qualités d’une personne AVANT qu’elle soit admise comme membre de la fraternité.

Les membres de la confrérie sont toujours protégés car ils combattent la pègre (la criminalité), font du bénévolat en santé mentale, peuvent pratiquer des exorcismes quand personne n’en vient à bout, gardent un œil vigilant sur les membres de la fraternité, etc…  Ils aiment leur vocation (ce n’est pas une carrière).

J’aimerais spécifier que, parfois, le meilleur endroit pour PROTÉGER un membre de la fraternité, c’est dans un asile psychiatrique.

Malheureusement, il y a des membres de la fraternité qui connaissent la peur et qui doivent prendre de la médication pour combattre l’angoisse.  C’est bien dommage.  Ils ne pourront jamais être membre de la confrérie à moins d’avoir une initiation plus avancée et une évaluation positive.  On ne doit pas connaître la peur lorsqu’on lutte contre le mal. Il faut mériter notre montée en grade.

Avant d’être membre de la fraternité, avant que la personne reçoive sa formation, une analyse profonde de sa personnalité et de sa valeur est effectuée. Cette valeur doit être reconnue par la confrérie mais n’oublions pas que la personne doit ACCEPTER sa vocation dans ce domaine où il y a différentes spécialités et n’oublions pas que la personne doit avoir des dons en ce sens, SINON cela serait très difficile comme formation, pour ne pas dire impossible.

Cela n’a jamais été facile d’être médium ou parapsychologue dans notre société et les remerciements se sont faits rares.  Aujourd’hui, nous travaillons AU MOINS pour les « déstigmatiser » et les reconnaître.  De plus, pour le bien de la société, la plupart de nos membres travaillent dans l’anonymat.  C’est une question de protection selon les domaines OU une question de choix considérant la malveillance de la société.

Lorsqu’un médium ou un parapsychologue travaille trop, il arrive qu’il perde son équilibre temporairement et qu’il ait besoin de repos.  Cela arrive surtout lorsqu’il doit gagner sa vie EN PLUS D’ÊTRE MÉDIUM.  C’est beaucoup demander à un cerveau et le corps ne peut pas toujours répondre positivement. Malheureusement, au Canada, gagner sa vie à titre de médium n’est guère facile et, OU est sujet à critiques.

Si vous avez des commentaires, j’apprécierais.  Si vous avez des questions, je suis à votre disposition.  

 

Clairaudiente

Représentante de la confrérie jusqu’à la fin 2012,

maintenant à la retraite.

Reprise du service le 1er novembre 2018.

Membre de la fraternité depuis des années

 

28 novembre 2011

Modifié le 8 janvier 2012

Modifié début janvier 2013

Modifié le 1er novembre 2018

 

Siège social de la confrérie organisé au Vatican virtuellement avec la permission de sa Sainteté François que j’aime beaucoup.

 

Clairaudience: faculté d’audition paranormale.  Le phénomène, en ce qui me concerne, se présente comme une voix donnant des informations pour me former ou m’établir plus en profondeur dans ma vocation ou mon métier OU établissant un dialogue.  Cette voix provient d’une personne vivante et cela change de personne selon les circonstances et l’objet de la formation, du moins c’est ce que je perçois. 

Il est à noter que chaque voix reste positive et que le contenu des discussions ou des informations sert à l’avancement dans ma vocation.  Ne pas confondre avec la schizophrénie.

Il y a un monde parallèle avec qui je suis en communication et il y a le monde des morts.  Toutefois, le monde des morts n’est pas ma spécialité. Je suis une DIPLOMATE AUTONOME ET BÉNÉVOLE.

 

 

 

Louise Hudon : reprise de mon ancien poste pour des urgences.

 

Âge : 68 ans

 

29 novembre 2019