JE REVIENS DE LOIN

heart-2081672_1920

 

 

JE REVIENS DE LOIN

Confidences d’un ami

 

Aveugle et sans la femme que j’aime,

Composition de ce poème.

Elle est mariée à un ami

Une tristesse de l’avoir admis.

 

Dans le passé,  je l’ai reniée

Mais j’aimerais que vous compreniez.

Je ne peux contraindre cette dernière

À devenir mon infirmière.

 

Celle-ci m ‘a parlé de l’amour

Elle me l’a juré pour toujours.

Fermé à tous les sentiments

Un non avec retentissement.

 

Les diverses conséquences néfastes

Dans ma vie, série de bourrasques

Que j’ai cachées à mon âme sœur…

Il a saigné beaucoup mon cœur.

 

C’est vrai, le temps arrange les choses,

Je peux l’écrire, je le compose

Et je voudrais qu’elle me revienne,

Qu’elle me serre fort, qu’elle se souvienne.

 

Les rêves oubliés vont renaitre.

Où est la lune à ma fenêtre?

Si elle est ronde, elle pense à moi.

Je crie « au secours, je me noie »!

 

Mais je ne veux pas de sa pitié…

À mon âge, on parle d’amitié.

Mon handicap très accepté

N’a jamais semblé l’affecter.

 

J’attends mon heure, oui, je l’attends.

Mon style se fait très miroitant.

Une lettre d’amour à mon aimée,

Une graine semée qui va germer.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

20 octobre 2018

 

Titre inspiré par la chanson de Michel Berger, reprise par beaucoup de chanteurs par la suite.

 

Image google gratuite.

Advertisements

UNE LARME SUR MON CORPS

DSCN3247

 

UNE LARME SUR MON CORPS

 

Lors d’une dépression majeure dans ma vie

Dans les quelques semaines qui ont suivie

Mon cerveau a connu un long coma

Je n’avais guère connaissance du climat…

 

On a essayé la glace dans un bain

En espérant un réveil au matin

Mais mon corps voulait dormir à jamais

Malgré les cris de ceux qui me nommaient.

 

Tant de gens qui tentaient de me soigner

Mais mon esprit et mon cœur résignés

S’avançaient vers la route du paradis,

Sans connaissance, sommet d’une maladie.

 

Mais voilà, dans la brume qui m’entourait

Une larme sur mon corps…  Il semblerait

Que mon esprit a deviné la peine…

Une goutte d’eau tombée sur moi, vie certaine.

 

J’explique le début d’une dure remontée.

Longue guérison avec volonté.

On m’a rendu la vie, adieu la mort,

Mais qui a ainsi pleuré sur mon sort?

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

18 octobre 2018

 

 

LOYAUTÉ FACE AU PEUPLE

klee-1015603_1920

Jour de la prestation de serment de monsieur François Legault.

 

LOYAUTÉ FACE AU PEUPLE

 

Notre premier ministre va faire son possible

Pour une réaction compréhensible.

Il se dit loin d’être un homme parfait,

À l’écoute d’un Québec satisfait.

 

Il devra vivre un jour à la fois

Même si c’est très difficile, parfois.

Son équipe devra le soutenir,

Ils devront travailler à s’unir.

 

De grandes promesses qui changent un système!

Dans des domaines, ébranlements extrêmes.

La classe moyenne va-t-elle s’appauvrir?

C’est ce que nous allons découvrir.

 

Bonne chance à un homme nommé en force

Pour ce nouveau mandat qu’il amorce.

Les québécois vont bien l’observer

Car ils ont été très éprouvés.

 

Les gens du gouvernement, en haut,

Doivent écouter la base comme il faut.

Les insatisfactions trop nombreuses

Font suite à des conduites désastreuses.

 

La populace changeant les élus

L’a fait en pensant à son salut.

Le citoyen criait sans écoute,

L’avenir devra nous enlever nos doutes.

 

Bonne chance au nouveau premier ministre

Laissons la chance au coureur.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

16 octobre 2018

Image google gratuite.