GIVRE DE L’ABITIBI

dscn4149

 

GIVRE DE L’ABITIBI

  

Mauvaise température, pluie verglaçante.

Un froid à venir, nouvelle agaçante.

On ne voit rien dehors, de ma maison,

En ce jour néfaste, en cette dure saison.

 

Il fait chaud dans mon foyer protégé.

Dehors, par la neige, je suis assiégée.

Par de la glace, elle va se transformer.

Permettez-moi, ici, de m’alarmer.

 

Pour les enfants, pas d’école aujourd’hui.

Les familles se préparent avant la nuit.

Pelleter les galeries et ouvrir les cours.

N’ayant pas le choix, gestes empreints d’amour.

 

Mes os m’annoncent ce qui s’en vient demain.

Je réfléchis en me frottant les mains,

Appréciant la présence de mon mari

Et en rêvant de visiter Paris.

 

Que le froid demeure dehors mon ami.

Protégeons notre intérieur contre lui.

Prends mes mains contre ton cœur cher amour

Car elles réclament ta chaleur pour toujours.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

29 novembre 2016

 

 

Advertisements