S.O.S. CHALEUR

pebble-2100385_1920

 

S.O.S. CHALEUR

Dédié à ceux qui détestent l’hiver

 

Tu m’avais promis de me rendre heureuse.

Voilà qu’aujourd’hui je suis malheureuse.

Malgré ma liberté nos gouts diffèrent

Et tu n’arrives pas à me satisfaire.

 

Regarde mon côté intellectuel.

Je constate tes grands talents manuels.

Où se trouvent nos orientations communes?

Malgré cela je n’ai aucune rancune.

 

Je veux ton grand bonheur mon cher mari.

Rares sont les fois où tu me contraries

Et je constate très souvent ton soutien.

Pourtant mes rêves ne rejoignent pas les tiens.

 

Des vacances communes seraient très utiles.

En pensant à cette idée j’en jubile.

Peu d’efforts, du repos le plus complet

Mais marchant tous les jours sur des galets.

 

La mer m’attire, mon tendre et cher époux.

J’y pense de plus en plus. J’y pense beaucoup.

Ma difficulté à vivre l’hiver

Nuit à mon bonheur dans mon univers.

 

Six longs mois de froid et de neige ici…

Je n’en peux plus, là, et je négocie.

Mes os réclament vraiment de la chaleur

Et des vacances, l’an prochain, en couleurs.

 

L’accomplissement de mon plus grand désir

Rêvant pour nous deux beaucoup de plaisir

À en oublier nos grandes différences

Car l’amour importe avec espérance.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada

Tous droits réservés

18 mai 2018

 Image google gratuite.

 

Advertisements