LA TRANSE DU CHAMAN

forest-931706_1920

  

J’entends la nature se plaindre.

Son cri veut sans cesse m’atteindre,

Car mon âme a quitté mon corps.

Elle veut bien voyager encore.

 

Le monde des esprits m’attire.

En transe, je veux repartir.

On me dit un devin, médium,

Et je travaille au maximum.

 

La mort de ces chers animaux

Dans mes mondes paranormaux

Réclame respect pour monter,

Calmant  l’essence tourmentée.

 

Après la mort, de l’énergie

Des êtres humains, bien en vie,

Profite de ma médiation,

Un don de ma génération.

 

Je parle à des divinités

Dans ma grande fragilité

En réclamant la pluie pour vous

Même si j’ai l’air d’être fou.

 

Je me dévouerai pour les hommes.

Guérisseur: ainsi on me nomme,

En court voyage et possédé.

Oui! Je veux bien intercéder.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

3 juillet 2019

 Corrigé le 7 juillet 2019

Image :  Pixabay

 Ce poème est en hommage à mon arrière-grand-mère, chaman sur tout le territoire du Lac-Saint-Jean.

Publicités