LA LANGUE DU COEUR

LA LANGUE DU CŒUR

 

J’ai tant besoin de toi mon adoré,

De ton corps, de ton regard embrasé.

Il m’arrive trop souvent d’oublier

La solitude lorsque non aimée.

 

Le matériel ce n’est pas important.

Le principal pour nous c’est évident :

Sérénité, valeurs spirituelles

Et d’autres richesses continuelles.

 

La famille, les amis et la vie

Sont nos dominants pour notre survie.

Le temps est court et nous rattrape vite

Et cette mort qui souvent nous invite !

 

Ma poésie se veut un bon langage,

Des émotions mais aussi un message.

Mon cœur veut sans cesse se faire entendre

Et, pour toi, il met l’ardeur de s’éprendre.

 

L’innocence du regard des enfants,

Surtout avec des yeux trop larmoyants,

Fait renaître notre tempérament

De protecteur, et ce, conséquemment.

 

J’ai tant besoin de toi mon adoré 

Pour ma vie dans un cosmos coloré

De toutes les couleurs de l’arc-en-ciel

Et complicité extrasensorielle.

 

Nous nous devinons souvent à distance

Vivant cela en plusieurs circonstances.

Souvent lorsqu’il s’agit de nos enfants

On nous déclare être assez clairvoyants…

 

Oui, j’ai tant besoin de toi mon aimé,

Mon cœur et mon corps toujours affamés,

Un petit point dans cette éternité

Mais de l’amour sain sans ambiguïté.

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tiré de mon livre à compte d’auteur « Salutation en poésie », 2012

Texte présenté pour une subvention du Conseil des arts du Québec

 

 

 

Une réponse sur « LA LANGUE DU COEUR »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s