HÔPITAL

Photographe:  J. WildWater, Boisbriand, tous droits réservés.

HÔPITAL


Je déambule dans le corridor

Et c’est là que je ressens la mort.

Ils transpirent dans leur maladie

Tout en vivant une tragédie.


Les infirmières toujours occupées

Se promenant l’air préoccupé

Distribuent des médicaments

En cachant leur apitoiement.


Affichés sur chacune des grandes portes,

Des messages spéciaux de toutes les sortes

Expliquant l’existence des anges,

Exhortant les gens aux louanges.


Les prières aux morts se font entendre.

Les parents n’auront plus à attendre.

Le corps devra être lavé

Et l’endroit bien désinfecté.


L’âme est bien vivante en ce lieu,

Hors de l’enveloppe, après les adieux.

Il y a une vie après la mort

Et c’est là un grand réconfort.

 


Louise Hudon

5 septembre 2012

Advertisements

One thought on “HÔPITAL

  1. Très bon poême, le réalisme de cette situation est véritablement bien d’écrie. Félicitation! Photos quand même bien choisie et elle va tellement bien avec cette écrie!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s