MON ÂME EN PAPILLON

 

 

MON ÂME EN PAPILLON

 

Il semble qu’après la mort on peut revivre.

Personnellement, je travaille à survivre

Mais si mon décès arrivait demain

Je préfèrerais ne pas être humain.

 

J’opterais pour un beau lépidoptère

Même si sa vie vous semble trop éphémère.

Certains papillons vivent jusqu’à douze mois

Et par leur beauté attirent votre émoi.

 

En se nourrissant du nectar des fleurs

On l’admire en vol parmi les couleurs.

Chrysanthèmes, dahlias, géraniums et roses,

On le voit s’arrêter car il se pose.

 

Oui ! J’aimerais être un petit papillon

Et voler partout dans un tourbillon

Pour attirer le regard des enfants

En les rendant heureux le plus souvent.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada (Abitibi)

Tous droits réservés

5 novembre 2017

 

Image google gratuite. 

 

Advertisements