TRÈS SENSIBLE

fullsizeoutput_4d3

 

TRÈS SENSIBLE

 

Plusieurs larmes en écoutant un film.

Mon idéal : atteindre ma cime.

Un combat à mener chaque jour.

Ma montagne je l’ai choisie autour.

 

Très haute, si belle et sans pollution,

Je la tiendrai ma résolution.

Mais de mauvaises gens veulent me la prendre.

Ma force morale va bien les surprendre.

 

Je parle de cette hauteur par symbole.

Je monte vite sinon je dégringole,

Car des personnes nous font parfois mal

Et pour elles cela semble normal.

 

Nous vivons dans un monde trop malade.

Il faut le soigner en escalade.

Heureusement que je ne suis pas seule…

Je suis l’exemple de mon aïeul.

 

« Pourquoi pleurer ma chère Mamilou? »

L’image de mon petit-fils est floue.

Cette projection me touche à l’écran,

Me rappelle des souvenirs d’antan.

 

L’âge n’a pas d’importance, chers amis.

Nos rêves s’accompliront comme promis.

Même sensibles, une fois déterminés,

Nous pourrons suivre notre destinée.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

2 mai 2019