ILS VIENNENT D’UN AUTRE PAYS

DSCN7017

 

ILS VIENNENT D’UN AUTRE PAYS

 

Un étranger seul dans une épicerie

Voit de nouvelles choses dans la pâtisserie.

Il y a tant de choix et les prix sont fixes.

Ne peut marchander auprès du grossiste.

 

Doit s’adapter à toute cette nourriture

Et, dehors, à notre température.

Le froid de l’hiver le surprend toujours.

Ici à long terme, non pour un séjour.

 

Dans mon secteur, accueil, pas de racisme

Et son entourage prône le pacifisme.

L’idée est de nous entendre sur le fond

Respect mutuel et discours profonds.

 

Faudrait ne pas enlever les traditions.

Les gens vont maintenir cette seule position.

Les autres peuples vivront en harmonie

Et tous les problèmes seront aplanis.

 

Ils sont nos invités. Nous sommes unis.

Vivrons dans l’amour une fois réunis.

En attendant, je fais en poésie

Un retour aux sources, sans hypocrisie.

 

Aidons les étrangers à s’implanter

En évitant qu’ils soient désorientés.

En contrepartie, parlons du sapin

Avec une musique de l’ami Chopin.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

28 avril 2019

 

 

 

 

 

Publicités