SIGNIFICATION DE « VIE PSYCHIQUE » DE L’ÊTRE HUMAIN

Photographe:  Bryan Trottier de La Sarre, tous droits réservés.

VIE PSYCHIQUE DE L’ÊTRE

 

La vie psychique comprend l’esprit, l’intelligence, l’affectivité.


ESPRIT =  FACULTÉS INTELLECTUELLES DE L’HOMME

On parle de « conscience » en philosophie ;

On parle de « l’âme » par certaines religions ;

En psychologie, on dit que c’est « l’ensemble des activités mentales humaines conscientes et non conscientes »;

En métaphysique, on parle d’un « élément immatériel incarné » de l’être humain.

« En ésotérisme:  il est question de l’influence de l’environnement par la force de l’esprit (psychurgie:  art d’utiliser son énergie mentale) ».


INTELLIGENCE =  CONNAISSANCE

Faculté de comprendre ;

Faculté de raisonner (distinguer le bien du

mal);

Aptitudes à s’adapter ;

Capacité à traiter l’information pour

atteindre ses objectifs.



AFFECTIVITÉ =  ENSEMBLE DES SENTIMENTS ET DES ÉMOTIONS

Façon de réagir suite à notre sensibilité.


Voilà, en gros, le résultat de mes recherches sur le sujet (voir Wikipédia). Cette recherche fait référence à une de mes citations sur mon site (page d’accueil).  Au lieu de parler du cerveau, parler de la vie psychique est plus explicite.

 


Louise Hudon

8 janvier 2012

LES CAUSES D’UNE DÉPRESSION NE SONT PAS TOUJOURS VISIBLES

femme-depressive

LES CAUSES D’UNE DÉPRESSION NE SONT PAS TOUJOURS VISIBLES

Connaissez-vous l’importance de la pensée des autres sur votre santé mentale ?  C’est vrai qu’il ne faut pas mettre de côté vos propres pensées car on construit son avenir avec ses pensées.

Une personne, près de vous, sans même parler, peut vous rendre malade (même involontairement) en vous envoyant chaque jour ou régulièrement des ondes négatives en pensées.  Le corps réagit, avec le temps, de façon maladive suite à ces ondes.  Oui, la personne devient très malade et ne comprend pas toujours la cause et l ‘origine de sa maladie, de sa dépression.

Nul besoin d’une violence physique d’un(e) conjoint(e) pour tomber malade…  Nul besoin d’un coup de pied ou d’un coup de poing… Une violence en pensées ou un manque de respect en pensées, et ce, à répétition, peuvent rendre dépressif.

Et si nous parlions de l’éducation des enfants ?  Vos pensées sont très importantes, presque aussi importantes que vos paroles.  Elles atteignent immédiatement la vie psychique (esprit, intelligence, affectivité) de votre enfant.  Les gens n’accordent pas assez d’intérêts aux pensées.  Si vous dites « blanc » et que vous pensez « noir » vous allez avoir devant vous un enfant perturbé ou qui va le devenir si votre comportement est à répétition.

Je vous laisse sur ces données en espérant vous amener à des réflexions enrichissantes.


Louise Hudon

6 janvier 2012

MON PREMIER MANDAT COMME REPRÉSENTANTE DE LA CONFRÉRIE

 

Photographe:  Bryan Trottier de La Sarre, tous droits réservés.

 

Avant toute chose, je pense que les mondes parallèles et le monde des médiums se doivent d’être expliqués.  Ensuite, les médiums devraient être acceptés pour travailler en psychiatrie et dans d’autres secteurs d’activité. Enfin, on pourrait parler d’une évolution dans le monde de la psychiatrie et en général  (en criminalité aussi). Pour cela il faut d’abord terminer de préparer la population et déstigmatiser les médiums. Je me rends compte qu’en allant trop vite, les gens ne nous prennent pas au sérieux.

 

Louise Hudon

Médium