DE L’AMOUR SUR LA TERRE (CHANSON)

ange-de-paix

 

DE L’AMOUR SUR LA TERRE (CHANSON)

 

« Saint-Valentin » me fait penser

À ceux qui s’aiment et sont fiancés,

Aux gens mariés qui vivent en paix

Avec passion et grand respect.

 

À des endroits, il y a la guerre.

De l’espérance on n’en a guère.

Des coups de feu se font entendre.

Il faut chercher à se défendre.

 

REFRAIN

 

Un jour spécial pour tous s’aimer

Et pour nourrir les affamés.

Vision d’un rêve idéaliste. 

Suis-je donc une femme non réaliste ?

 

Ma poésie se veut un cri,

Une prière à Jésus-Christ.

Il faut cesser tous ces massacres,

Ces bombes qui laissent une odeur âcre.

 

REFRAIN

 

Vivons l’amour sur cette terre.

Une partisane égalitaire

Libre de parler et d’écrire

Dans un monde fou qu’il faut guérir.

 

Un long chemin à parcourir

Mais des gens sont là, à souffrir.

Que pouvons-nous faire pour changer

Une guerre en paix, j’suis engagée.

 

 

REFRAIN :

En ce jour spécial de l’amour

Sur la paix j’annonce un retour

Que mes mots s’envolent dans le vent

Pour une atmosphère mieux qu’avant.

 

 

Louise Hudon, poétesse et parolière au Canada

Tous droits réservés

14 février 2016

Advertisements

LA MALADIE

femme-couchee-malade 

 

LA MALADIE

  

Mon corps appelle la santé,

Il désire sa liberté,

Veut mettre dehors les microbes,

Cela se veut toute une job !

 

La médication aide beaucoup,

Surtout que j’ai mal partout.

Il n’y a pas de mots pour dire

À quel point je peux souffrir.

 

REFRAIN

 

On aime notre vitalité

Une fois qu’elle est retrouvée.

Couchée dans mon lit très malade

Bien finie la rigolade.

 

On se met à rêver tout bas

À se transporter là-bas

En imagination fertile.

Fantasmer est-ce inutile ?

 

REFRAIN

 

Un paradis rempli de fleurs

Avec de si belles senteurs !

Ce qui me frappe sont les couleurs.

Remercions le Créateur.

 

Mon corps appelle la santé,

Il désire sa liberté.

Je n’arrêterai pas mon rêve,

Jusqu’à ce que je me lève.

 

REFRAIN

 

J’irai au-delà des nuages,

En pensée, en personne sage.

En idées, je voyagerai,

Rien pour me contrecarrer.

 

Espoir d’un jour, espoir toujours.

Heureusement, il y a l’amour.

Je ne suis pas seule dans ma maison.

On m’aide à la guérison.

 

 

REFRAIN :

 

Sacré maladie

Moi, je te maudis.

Éloigne toi d’ici

J’ veux être guérie

 

 

Louise Hudon, poétesse et parolière au Canada

Tous droits réservés

14 février 2017

 

TOC, TOC et TOC

frapper-a-la-porte

 

TOC, TOC et TOC

 

Toc, toc et toc, on frappe à ma porte.

Toc, toc et toc, ce serait mon amour ?

Vivre sans tendresse, exister morte

Mais le revoilà, fêtons son retour.

 

En février, j’ouvre à mon Valentin,

Échanges de sourires, des mains chaleureuses!

Un homme sage mais un cœur enfantin,

Aura de fraîcheur, je suis amoureuse.

 

Je te le déclare, « Je t’aime mon ami ».

Et voilà pourquoi tu es mon mari.

Entre nous existe une si belle chimie !

Avec toi,  j’irai visiter Paris !

 

Toc, toc et toc, on frappe à ma porte.

Toc, toc et toc, ce serait mon amour ?

Vivre sans tendresse, exister morte

Mais le revoilà, ouvrons-lui toujours.

 

Ses petits-enfants attendent avec moi

Leur « papi » d’amour, c’est très important !

Si l’attente est longue, nous sommes en émoi

Mais il apparaît, nous réconfortant.

 

Toc, toc et toc, on frappe à ma porte.

Toc, toc et toc, ce serait mon amour ?

Vivre sans tendresse, exister morte

Mais le revoilà, fêtons son retour ?

 

 

 

Louise Hudon, poétesse et parolière au Canada

Tous droits réservés

12 février 2017