TESTAMENT PHILOSOPHIQUE DE Louise Hudon, avec traduction en arabe à la fin

اعترافاتي الاخيرة 

TESTAMENT PHILOSOPHIQUE de Louise Hudon

Corrigé le 7 avril 2020

QUAND VIENDRA L’HEURE, traduit en arabe à la fin.


Merci au traducteur :  monsieur Jamel Khadraoui


Mes dernières paroles


Lorsque je surprends un oiseau à prendre son envol avec grâce,

Une espérance nait de monter ainsi, sans crainte, dans l’espace.

Nous perdons tôt notre naïveté d’enfant devant la beauté

Mais si c’est comme ça, Dieu le veut, commandant la réalité.


Cette réalité avant l’étape de la montée suprême,

Au départ, il faut me souhaiter bonne route et en rire même.

Ce jour est délivrance, malgré les bons moments connus sur terre,

Et les émotions positives de plusieurs gens et de ma mère.


Oui !Souriez et partagez ma joie et ma grande acceptation

De ce moment vite oublié qu’est mon absence de ma maison.

Merci de penser à moi à cette heure unique dans une vie,

Et merci de me laisser partir, vers mes étoiles, dans ma nuit.


Le dernier message le plus important que je puisse laisser

C’est que mon Dieu a toujours existé pour moi et je l’ai aimé.

Si cette mort vient nous frapper pour me permettre de mieux renaître,

Cela ne sert vraiment à rien, pour cette vie, de mieux la connaître.


J’ai déjà connu une paix ressentie avec de la douceur.

Des ondes du passé non humaines mais bien vivantes à cette heure.

Le tunnel des ombres se peuple dans le chemin vers la lumière.

Mes deux bons grands-pères sont de ceux-là à m’attendre en prières.


Ils m’ont aimée avec beaucoup de douceur et de compréhension,

Je vais retrouver leur amour dans l’au-delà, avec émotion.

Alors enviez-moi en ce jour unique, merveilleux et bon.

Ne pensez pas au mot « mort » mais plutôt à « cieux » ainsi qu’à « moisson ».


Cette autre étape est normale et certainement inconnue de vous

Mais si vous souriez aujourd’hui sachez que vous n’êtes pas des fous.

Si j’ai le plus grand respect pour votre existence trop matérielle

Mon esprit vous quitte à jamais pour ma grande vie spirituelle.



Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

Tiré de mon livre « Salutation en poésie » (2013), à compte d’auteur

Poème du 7 juin 1992

Corrigé le 7 avril 2020


شهادة فلسفية من لويز هدون

تم التصحيح في 7 أبريل 2020

عندما يأتي الوقت ، ترجمت النهاية إلى اللغة العربية

شكرا للمترجم: السيد جمال الخضراوي

كلماتي الأخيرة

عندما اصطاد طائرًا يطير بشرف ،

يولد الرجاء ليصعد هكذا ، دون خوف ، إلى الفضاء.

سرعان ما نفقد سذاجتنا الطفولية في مواجهة الجمال

ولكن إذا كان الأمر كذلك ، فإن الله يريده ، يأمر بالواقع.

هذا الواقع قبل مرحلة الصعود الأسمى ،

في البداية ، عليك أن تتمنى لي حظًا سعيدًا وحتى أن تضحك عليه.

هذا اليوم هو الخلاص على الرغم من الأوقات الجيدة المعروفة على الأرض ،

والمشاعر الايجابية لكثير من الناس ووالدتي.

نعم ! ابتسم وشاركي فرحتي وتقبلي الكبير

من تلك اللحظة سرعان ما نسيت أن هذا هو غيابي عن منزلي.

شكرا لتفكيرك بي في هذه الساعة الفريدة من نوعها في العمر ،

وأشكركم على السماح لي بالذهاب إلى نجومي في ليلتي.

أهم رسالة أخيرة يمكنني تركها

إنه أن ربي كان موجودًا دائمًا من أجلي وأنا أحببته.

إذا ضربنا هذا الموت ليسمح لي أن أولد من جديد بشكل أفضل ،

لا فائدة من هذه الحياة في التعرف عليها بشكل أفضل.

لقد جربت بالفعل سلامًا شعرت به بلطف.

لم تكن موجات الماضي بشريًا ولكنها كانت حية جدًا في هذا الوقت.

يتم ملء نفق الظلال في مسار الضوء.

والجدّان الطيبان هما من يصلي من أجلي.

أحبوني كثيرا بحلاوة وتفهم ،

سأجد حبهم مرة أخرى في الآخرة بالعاطفة.

لذا احسدوني في هذا اليوم الفريد والرائع والرائع.

لا تفكر في كلمة « موت » بل بالأحرى « سماء » و « حصاد ».

هذه الخطوة الأخرى طبيعية وغير معروفة لك بالتأكيد

لكن إذا ابتسمت اليوم فاعلم أنك لست مجنونًا.

إذا كان لدي احترام كبير لوجودك المادي للغاية

روحي تتركك إلى الأبد لحياتي الروحية العظيمة.

لويز هدون ، شاعر كندا

جميع الحقوق محفوظة

من كتابي « Salutation en poésie » (2013) ، من تأليف ذاتي

قصيدة 7 يونيو 1992

تم التصحيح في 7 أبريل 2020

SOURIRE ÉMOTIF SUR TA VIEILLESSE

SOURIRE ÉMOTIF SUR TA VIEILLESSE


Chacune de tes rides représente

Expérience et affection complaisante.

Avec un certain caractère Corse

Tu as pu construire grâce à ta force.


Je serai toujours présente pour toi.

Je veux finir mes jours avec ta voix.

Qu’elle soit forte ou douce à mes oreilles

Je l’apprécierai vraiment au réveil.


Terminé cette douleur de t’attendre.

Je sais qu’il se cache bien ton cœur tendre.

J’aimerais alléger l’esprit souffrant

Signé par un vécu très différent.


Les gens me connaissent pour mon espoir.

Je cherche à éviter le purgatoire.

Il ne faut pas gâcher nos souvenirs,

Car ils embellissent notre avenir.


Pas de larmes sur ton éloignement.

Je travaille pour un soulagement.

Jamais je n’oublierai ta grande peine

Sans expliquer ma réaction soudaine.


Promets-moi de ne pas me détester.

Lorsqu’on aime il faut le manifester.

Ma grandeur mondiale grâce à toi,

Découle d’un grand défi d’autrefois.


Merci à la vie.



 Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

18 août 2021

NOUS LES AUTOCHTONES, avec traduction espagnole

Hommage à mon arrière-grand-mère montagnaise, Marie Clairy, chamane sur tout le territoire du Lac-Saint-Jean et à sa descendance.

Sujet : mauvais traitements aux Autochtones dans des pensionnats fédéraux pour les assimiler, un génocide culturel de 1820 à 1996.

Poésie engagée toujours d’actualité.

NOUS LES AUTOCHTONES, traduit en espagnol à la fin


Les blancs nous ont privés de nos enfants

Par des religieux fiers et triomphants.

La langue et les traditions interdites

Déclarées auprès d’eux étant maudites.


Parler notre langage, une damnation

Défendu pendant les récréations.

Lorsqu’enfin nous les avons retrouvés,

Des adultes étrangers bien éprouvés,


Ces derniers ne pouvaient communiquer

Même s’ils essayaient de bien s’appliquer.

Au très grand découragement des parents,

Les coutumes non comprises, c’est effarant !


Pas trop instruits, c’était voulu comme ça

Et les blancs chantaient leur « Alléluia » 

Oubliant notre musique et nos chants

Et les grands cris de nos mères : « Les méchants ! »


La race amérindienne est perturbée.

Ils ont rendu ses membres exacerbés.

Une histoire triste à ne pas répéter.

Des conséquences dont il faut s’inquiéter.


Une pensée pour celles et ceux décédés

Pour les mères ayant perdu leurs « bébés ».

Trop de tristesse au cœur chez les familles.

Elles ont été traitées comme des guenilles.


Des excuses sincères est-ce bien suffisant ?

Vont-elles rendre à toutes ces mères leurs enfants ?

Les perturbations des communautés

Qui découlent de beaucoup de cruautés


Font que beaucoup de gens doivent être soignés.

Des médecins-psychiatres peuvent en témoigner.

On en retrouve souvent dans des réserves,

Petits territoires, comprenez ma verve.


On dit que le temps arrange les choses

Efface ou cicatrise les ecchymoses.

Je vous supplie de ne pas oublier

Ces histoires qui ont été publiées.


Au nom de la vie, il faut protéger

Donner foi, confiance et dédommager.

Que les gens comprennent ce qui s’est passé,

Émotivement, un dossier non classé.


Ne pas recommencer, voilà l’espoir.

Ne plus vivre encore une fois ces déboires.

Peu importe de quel enfant il s’agit

Il faut éviter les hémorragies…


En effet, les cœurs des mères ont saigné

Et ces récits, il faut les enseigner.

Retrouvons-nous dans un monde de paix

Et attirons de partout le respect.


Gardez donc tout ça dans votre mémoire

Pour conserver la paix, la faire valoir.



Louise Hudon, poétesse du Canada

Ambassadrice culturelle internationale pour Inner Child Press (États-Unis, représentante de l’Est du Canada).

Ambassadrice pour l’IFCH, International Forum for Creativity and Humanity (Maroc).

Membre de l’UNEQ: union des écrivains et des écrivaines québécois.

Personnalité de l’année 2020, Alliance Aichyci Morocco Mexico.

Ambassadrice : grado de profesorado en semiologia para la paz y la convivencia para la resolucion de conflictos en situaciones de crisis.

Certificat de l’organisation mondiale pour la paix (reconnaissance pour ma contribution pour le maintien de la paix dans le monde, pour la défense des droits de l’homme et des valeurs universelles).

International ambassador womens icon award 2021: Bhartiva Mahakranti SENA.

AHRI GLOBAL: Access to human Rights International (Why the Children’s Are More Victimissed).

Certificat : United Nations Incorporation Number ONU 671633, International women’s day celebrations, Inspiring women’s Aichyci award.

Certificate of appreciation WOMAN OF PEACE (International day for the elimination of violence against women), Aichyci Mexico Morocco.

Honorary Doctorate Degree (Doctor Honoris Causa) In peace, Humanity Mission… Registry 2011165903516, Berne convention…accepted and included in database of United Nations.

Tous droits réservés

Juillet 2021


Merci aux traducteurs : Yaneth et Ghislain Gervais.


A sus órdenes. Gracias al traductor.

Un homenaje a mi bisabuela de la montaña (*), Marie Clairy, chamán en todo el territorio de Lac-Saint-Jean y a sus descendientes.

Asunto: Abuso de indigenas en las escuelas residenciales federales para relacionarlos, un genocidio cultural de 1820 a 1996.

La poesía sigue siendo relevante en la actualidad.

NOSOTROS LOS indígenas

Los blancos nos privaron de nuestros hijos
Por religion e idioma y las tradiciones 
Se les declaró prohibido.

Habla nuestro idioma, una
Prohibicion durante el recreo.
Cuando finalmente los encontramos,
Siendo adultos son desconocidos extranjeros para su familia.

No pudieron comunicarse
Incluso intentándolo.
Siendo gran desánimo de los padres,
Costumbres perdidas ¡es asombroso!

No muy educado, se quería así
Y los blancos cantaron su « Aleluya »
Olvidando nuestra música y nuestras canciones
Y los fuertes gritos de nuestras madres: “¡Los malos! « 

La raza nativa americana está perturbada.
Hicieron exacerbar sus extremidades.
Una triste historia para no repetir.
Consecuencias preocupantes.

Un pensamiento para los que han muerto
Para las madres que han perdido a sus « bebés ».
Demasiada tristeza en el corazón de las familias.
Fueron tratados como trapos.

¿Es suficiente una disculpa sincera?
¿Devolverán a todas estas madres a sus hijos?
Desorganización de comunidades
Que provienen de muchas crueldades

Hace que muchas personas necesiten ser tratadas.
Los médicos psiquiatras pueden dar fe de ello.
A menudo se encuentran en reservas,
Territorios pequeños, entiende mis sentimientos.

Dicen que el tiempo arregla las cosas
Borra o cura las heridas
Te ruego que no olvides
Estas historias que se han publicado.

En nombre de la vida, debemos proteger
La fe, confianza y compensan el daño
Deja que la gente entienda lo que pasó
Emocionalmente, un archivo sin clasificar.

No empieces de nuevo, esa es la esperanza.
No vuelva a experimentar estos contratiempos.
No importa de que niño sea
Debe evitarse el sangrado …

De hecho, los corazones de las madres han sangrado
Y estas historias deben enseñarse.
Encontrémonos en un mundo de paz
Y obtengamos el respeto de todas partes.

Así que guárdalo todo en tu memoria
Mantener la paz, afirmarla.




Louise Hudon, poeta de Canadá

(*) :  Montagnaise