TROP DE RIGUEUR

L’autorité d’un despote

Que parfois on me rapporte

Me fait plaindre son épouse

Dont je ne suis pas jalouse.

 

Qui voudrait de cette vie

Où elle meurt d’un ennui,

Au service d’un mari,

Esclave de celui-ci.

 

Il y a encore des gens

Qui ne peuvent vivre autrement.

Une question d’éducation

Et la femme ne peut dire non.

 

Dans un cas comme celui-ci,

Elle ne connaît que la vie.

Les émotions sont ternies,

Sa volonté amoindrie.

 

Personnellement, moi j’existe

Et je ne suis pas sexiste.

Je penche pour l’égalité

Dans une belle société.

 

Merci mon Dieu pour « mon moi »

Vous m’avez dédié un roi.

Je lui donnerai mon affection

Et pour sa femme il sera bon.

 

 

Louise Hudon

Médium

9 juin 2011

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s