DOULEUR MENTALE

angoisse

DOULEUR MENTALE


Mon pauvre cœur amer

Dans ma vie éphémère !

Mes yeux parlent pour lui,

Je réclame ton appui.


J’ai grand besoin de toi

Car je suis aux abois.

Le fond de mon baril

Se voit mon cher mari.


Ma flamme est vacillante

Sur une terre fourmillante.

N’arrivant plus à suivre,

Je veux qu’on me délivre.


Mon corps est bien malade,

Mon cœur en marmelade.

Fini la rigolade!

Cessons les engueulades.


Il faut que tu comprennes,

Je souffre de migraines.

Un repos nécessaire

Guérirait mon ulcère.


Mais il faut voir plus loin

Et Dieu m’en est témoin :

Mon mal vient du mental,

Je n’ai plus le moral.


Il y a un trou très noir,

Je vis un désespoir.

Laisse-moi me coucher

Sans jamais me lever.


Adieu les énergies,

Troquées par « léthargie »

Et ma mère qui n’est plus,

Adieu atomes crochus.


Laisse-moi donc du temps,

Pour moi, sois compétent.

Avec ton grand soutien,

Un jour je serai bien.

 

 

Louise Hudon, poétesse

Tous droits réservés

15 mai 2012

Publié dans « Passager de ma vie », L’empire Desmarais Lavigne Maison d’édition, collectif d’auteurs, Canada 2016.

Advertisements

One thought on “DOULEUR MENTALE

  1. Que dire de ce poème, très vrai et bien compris! On ressens le désarroi et la détresse de cette maladie. J’aime! photos réellement choisi! Bravo!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s