L’OMBRE DE NOTRE JARDIN SECRET

Photographe:  J. Wildwater, tous droits réservés.

 

L’OMBRE DE NOTRE JARDIN SECRET


Sentiments cachés, pensées intimes,

Ne jamais dénuder notre âme.

Évitez folie illégitime

Un conseil pour tous, hommes et femmes.


Toutefois, avec nos âmes sœurs,

Mettons de côté cette peur.

Risquant l’étonnement avec stupeur,

Un bon échange sur nos malheurs.


Ombre de mon enfance, discrétion,

Rêves et abstinence, frustrations.

Changements avec appréciation,

Résultat de nos conversations.


Analysons le jardin secret

De notre esprit. Un vent discret

Vers notre ami, avec intérêt,

Et tout cela sans un regret.


Le jeu de la lumière et de l’ombre

Réalité de notre vie.

Évitons de vivre dans la pénombre

Clarté nécessaire à la survie.

 

 

Louise Hudon

8 septembre 2013

Advertisements

6 thoughts on “L’OMBRE DE NOTRE JARDIN SECRET

  1. La Part d’Ombre dans notre Jardin Secret, un beau thème qui m’est cher, et que j’ai déjà traité en poésie! Bonne journée à vous! Astrov

    J’aime

    1. Plusieurs personnes ont abordé le thème du « jardin secret » sur ipagination et votre poème m’a beaucoup impressionné. J’ai voulu traiter ce sujet à ma façon, un défi personnel, mais j’admets que je suis loin de rejoindre votre style car je n’ai pas votre expérience en écriture. La profondeur de votre poème m’a mise en admiration. J’encourage les gens à vous lire.

      J’aime

      1. Merci beaucoup Louise! Je ne sais pas si expérience il y a, vous savez la part d’inconscient, d’âme, que nous mettons tous/toutes dans nos mots… J’aime écrire en poésie, et aussi en théâtre. Sur les six pièces que j’ai mises au site leproscenium.com à mon nom Edouard HUCKENDUBLER, trois traitent de sur-naturel, de para-normal (Fées, contact Louves/Femmes, immortalité). Ce type de théâtre est un défi, et je m’y sens à l’aise. Une de ces pièces (« Pas le droit à l’erreur! ») avait été utilisée il y a quelques années par des élèves d’une Académie au Québec… >A vous lire, et à bientôt!

        J’aime

      2. Cela me fait plaisir de constater votre succès. Nous, les écrivains, sommes sensibles à chaque pas vers la connaissance par un nouveau public. Lorsqu’on m’a annoncé que je serais publiée dans la revue « Reflet d’une société », la revue étant reconnue comme la meilleure au Québec par l’Association des éditions de revues, mon bonheur fut indescriptible.

        J’aime

Les commentaires sont fermés.