LES MAISONS

DSCN6369

 

 

LES MAISONS

 

Il ne faut pas se fier aux apparences.

Le luxe ne représente pas l’assurance

Que le bonheur se trouve à l’intérieur.

On y retrouve souvent des chamailleurs.

 

Si, régulièrement, l’argent mène le monde,

Au nom de ce dernier un humain gronde

Pour accumuler parfois plus de biens.

Cela devient un combat quotidien.

 

On oublie les éléments affectifs

Et à l’amour on n’est guère réceptif.

L’homme pense être aimé pour sa grande richesse

En pensant qu’une femme, pour ça, s’intéresse.

 

Mal aimés car entourés de trésors,

Dans ce grand luxe ils se plaignent de leur sort.

La personne riche qui souffre de solitude

A un mal d’être, connait la lassitude.

 

Bien entendu, il y a des exceptions

Car nous ressentirions une déception

En jugeant tous les riches de cette façon.

Des très généreux, nous en connaissons.

 

Nous regardons des maisons délabrées.

À l’intérieur se trouve un feu sacré.

Soutien, entraide, une vie familiale

Et très souvent une chaleur conviviale.

 

Finalement, le bonheur tant recherché

Qui, dans les regards, souvent affiché

Ne dépend jamais de ce que l’on voit

Mais d’une belle âme intérieure, toutes les fois.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

5 septembre 2018

 

 

Advertisements