SOLITUDE EN SOL MINEUR

 

 

exclamation-point-64050_1920SOLITUDE EN SOL MINEUR

 

Méditation le long de la rivière.

Regard sur ma vie dont je suis très fière.

Une pensée sur les changements climatiques,

Conjoncture qui s’annonce problématique.

 

Que deviendra la relève de demain?

Une prédiction d’un difficile chemin.

Des guerres pour l’eau et pour la nourriture,

Vision dominée par la pourriture…

 

Conflits désastreux, décomposition

Disparitions et indispositions.

Souffrances terribles partout sur cette terre,

Pensées négatives nées en solitaire.

 

Il est trop tard pour sauver la planète

Et dire le contraire serait malhonnête.

Déclaration récente des hommes de sciences

L’homme a détruit notre monde sans conscience.

 

J’aimerais vous parler de joie et d’espoir

Mais notre avenir s’annonce tellement noir!

Le présent actuel semble acceptable

Mais ce qui va venir sera minable.

 

Maintenant, il faut cesser de faire l’autruche

L’homme s’est autodétruit et il trébuche.

La catastrophe qui est inévitable

Me rend aujourd’hui des plus irritables.

 

Si des scientifiques ont démissionné

Cela explique pourquoi j’ai frissonné!

Je ne peux que parler de désespoir

Car elle s’annonce mal la fin de l’histoire.

 

Comment avoir un enfant aujourd’hui

Dans cet univers que l’on a détruit?

Une pensée pour lui et son avenir

Vont faire en sorte que je vais m’abstenir.

 

Il ne faudra pas venir me juger.

Pensées négatives d’un monde ravagé.

Essayez de comprendre mon intérieur

Essayez de comprendre toutes mes frayeurs.

 

 

  

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

8 septembre 2018

 

Note : ce poème fait suite à la déclaration d’hommes de sciences qui affirmaient, au début de  2018, qu’il était trop tard pour sauver la planète.

 Image google gratuite.

 

 

 

 

 

Advertisements