MÉDITATION DE JUILLET

fullsizeoutput_379

 

MÉDITATION DE JUILLET

 

Lac Duparquet, les iles de ma jeunesse

Accueille mon retour lors de ma vieillesse.

Assise à regarder ton eau dormante

J’attends l’agitation de ta tourmente.

 

J’admire les rochers en partie cachés

Par des épinettes par le vent penchés.

Sauvage nature m’attirant beaucoup

Saison estivale, il fait chaud partout.

 

Le soleil me rappelle ma joie de vivre

Et l’énergie que je prends pour survivre.

Mon désir de mourir passé cent ans,

Plus fort que jamais, je le crie au vent.

 

Mes écrits représentent un héritage.

Ils annoncent mes valeurs, se veulent sages.

Ceux qui les lisent peuvent cueillir ma tendresse

Et les messages d’espoir que je leur laisse.

 

L’Abitibi a tant marqué ma vie,

Négativement, positivement aussi,

Un territoire moins pollué qu’ailleurs

De grands espaces chantés en fa majeur.

 

Nous recevons des gens de toutes les races

Qui trouvent sécurité dans notre place.

Peu importe la couleur de la peau,

La paix règne ici et nous sommes égaux.

 

Merci de me lire, amis de toujours.

Je planterai encore des graines d’amour,

Défendant la cause des accords sur terre

Et appréciant souvent vos commentaires.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

10 septembre 2018

 

 

Advertisements