L’UNIVERS DES KABYLES

mediterranean-2642995_1920

 

 

L’UNIVERS DES KABYLES

UN CRI À TRAVERS LE MONDE

 

 

À l’abri dans nos montagnes

La famille nous accompagne

Pour protéger nos enfants

D’un univers offensant…

 

Toi ma Kabylie que j’aime,

Souffrante dans notre système,

Il faut défendre la langue

Avant que le bateau tangue…

 

Tes hommes veulent bien travailler

Mais pour ça il faut payer…

Corruption dans des bureaux

Nous ne sommes que numéros.

 

Toi ma Kabylie que j’aime,

Souffrante dans notre système,

Des morts viennent s’accumuler,

Disparus dissimulés.

 

Entendez le désespoir!

Apprenez donc notre histoire!

De ma Kabylie que j’aime

Merci Lou pour ce poème.

 

Puisse-t-il traverser le monde,

Parler de douleur profonde…

Voulons éviter la guerre

Mais nous ne pouvons nous taire.

 

Bonté et humanité,

Pas de criminalité,

Rendez-nous nos disparus.

Régime de peur reconnu…

 

Formons une famille mondiale.

Chantons ce lien familial.

Pensons à notre relève,

Faites que le soleil se lève…

 

Nous méritons le respect

Et ce sous tous les aspects,

Le rire pour tous nos enfants

Car ceux-ci sont innocents.

 

 

 

PROTECTION POUR LES KABYLES…

OÙ SONT DONC NOS DISPARUS?

 

Paix et sérénité pour tout le monde.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

3 octobre 2018

 Image google gratuite: paysage de la Kabylie.

Advertisements