HIVER GLACIAL

snow-245285_1920

 

HIVER GLACIAL

 

Neige abondante qui tourbillonne

Où est donc le soleil qui rayonne ?

Un froid intense vient me percer

Mes articulations trop glacées.

 

Des routes glissantes où le danger

Finit souvent par me déranger.

La peur fait naître beaucoup d’angoisses

Et conduire m’apporte la poisse.

 

Je ne vois plus rien sinon la glace

Et j’ai beau partir mes essuie-glaces

Une peur me prend mes énergies

J’envie tous les ours en léthargie.

 

La nuit arrive vite à grands pas

Et je n’y peux rien dans l’immédiat.

En me dirigeant vers ma maison

Je vois trop de gens et leurs frissons.

 

Ils marchent très vite, emmitouflés,

Gelés, pressés et trop essoufflés.

Cher hiver glacial quand tu arrives,

Poésie trop froide et dépressive.

 

Plusieurs personnes tombent malades.

Ils ont grand besoin d’une accolade,

Un bon soutien en cette saison

Jusqu’à la prochaine floraison.

 

Cristaux de glace diversifiés

Qui sont impossibles à quantifier.

Hiver trop froid pour pouvoir t’aimer

Je me permets de le déclamer.

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

Corrigé le 17 novembre 2019

Image : uknowgale de Pixabay

UN GRAND NOËL D’AMOUR 2019

bokeh-2594745_1920

 

 

UN GRAND NOËL D’AMOUR 2019

 

Laissez-moi vous parler de mes désirs,

De ce qui pourrait me faire plaisir.

En ce jour spécial dédié à Jésus

Ne pourrait-on oublier les abus ?

 

Piété filiale, tendresse et amour

Des valeurs à retransmettre toujours

En cette nuit qui nous donne un Sauveur,

Unissons-nous et oublions nos peurs.

 

Bien entendu, on parle d’un mystère,

De son amour, de ses destinataires.

Son pardon change nos vies en espoir,

Ne pas nier la valeur de ce soir.

 

Ouvrons notre cœur d’enfant devant Lui.

Désertons donc les rancunes aujourd’hui.

Nous reverrons nos beaux Noëls d’antan

En se serrant les mains ou en chantant.

 

Un Noël d’amour pour les plus petits

Oubliant toutes les antipathies.

Peu importe richesses ou pauvreté.

Est-ce toujours essentiel d’acheter ?

 

Trois repas par jour ? Nous sommes gâtés !

Cessons d’observer et de convoiter.

Fête d’amour où nous sommes égaux.

Douceur, calme, sans drames conjugaux.

 

Laissez-moi vous parler de mes désirs,

De ce qui pourrait me faire plaisir.

La paix planétaire en ce jour spécial.

Des gens heureux et un mari cordial.

 

J’apprécie ma chance, oui, je l’admets.

J’y penserai plus souvent désormais,

Me contentant de mes bonheurs du jour

En appréciant de connaître l’amour.

 

 

Je vous souhaite un JOYEUX NOËL 2019 !

Merci de me lire.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

21 novembre 2016

Corrigé le 15 novembre 2019

 

Tous mes poèmes peuvent être partagés en respectant ma signature.

Si quelqu’un veut me le traduire dans sa langue, je vous en serais reconnaissante.

La signature du traducteur serait respectée.

 

Image : Stock Snap de Pixabay

QU’EST-CE QUE L’AMOUR POUR TOI?

heart-1213475_1920

 

 

QU’EST-CE QUE L’AMOUR POUR TOI?

Déclaration d’un homme

  

Lorsque je le regarde la nuit,

Ce corps ardent qui me séduit,

Je n’ai qu’une envie dans mon esprit,

Te faire savoir que je suis épris.

 

Amoureux et passionné sans borne,

Sache que ta bonté me transforme.

Tu réussis à me faire rire,

Tu m’as charmé avec ton sourire.

 

Dévouée auprès de ma personne

Par de beaux gestes que j’affectionne

Mon réveil près de toi le matin

Me rend fou, je me sens Valentin.

 

Les Valentin, très affectueux

Savent aussi être respectueux.

D’une grande sensibilité

Ils n’aiment pas les hostilités.

 

Voilà mon histoire, ma chérie.

Sans ta présence, je dépéris.

Ta grande importance dans ma vie

Devient une question de survie.

 

Je ne peux vivre sans ton amour.

J’ai besoin de toi, de ton humour.

Tu embellis ma vie tous les jours.

Je te veux près de moi pour toujours.

 

  

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

15 novembre 2019

Image :  Vlad Ymyr de Pixabay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOUFFRANCES

 

 

20190909_112508SOUFFRANCES

 

Je souffre mais je continue à écrire.

Pour cette fois, je me permets de le dire.

Arthrite, arthrose, mes douleurs sont intenses,

Cela complique beaucoup mon existence.

 

Vous, les jeunes, vous avez beaucoup de chance!

Profitez de la vie avec bienfaisance.

Elle sera courte, je puis vous le jurer,

L’espérant sans supplices prématurés.

 

Mon admiration vous est acquise ce jour,

Car il vous faut aujourd’hui de la bravoure.

Veuillez  accepter, avec mon amitié,

Mes ondes positives pour vos métiers.

 

La vie nous réserve parfois des surprises.

Puissiez-vous bien réussir vos entreprises.

J’ai cumulé, dans mon panier, des réserves

Mais trop de travail, parfois, ça nous énerve.

 

J’espère continuer à composer

En les endurant, mes muscles ankylosés.

Je regarde souvent la lune la nuit.

L’âme de ma mère, dans une étoile, luit.

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

14 novembre 2019

IL M’AIME, IL NE M’AIME PAS…

cosmos-4532636_1920

 

 

IL M’AIME, IL NE M’AIME PAS…

 

L’amour n’est pas un jeu de hasard.

Il faut le comprendre, si bizarre.

Avec les pétales de la fleur

Le destin peut connaître malheurs.

 

Même si les coups de foudre existent,

Prenez bien vos précautions, j’insiste.

De quelle façon vous aime-t-il?

Vous rendra-t-il la vie difficile?

 

L’image que vous avez de lui

Pourrait cacher un tas de conflits

À venir dans votre vie future,

Conduisant parfois à la rupture.

 

Rien n’est facile à ce moment-là!

On aurait dû voir bien au-delà.

De la déception, de l’amertume,

Parfois notre esprit connaît la brume.

 

Le piège de votre marguerite

Vous incitant à décider vite

Enlève de la valeur au geste,

Conséquence d’une erreur funeste.

 

La maladie et même la mort

Pourraient représenter votre sort.

Il m’aime ou ne m’aimera pas,

Mais il me met dans tous mes états…

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

4 novembre 2019

Image : Kerstin Riemer de Pixabay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IL A PERDU SON ÂME

 

prison-1652896_1920

 

IL A PERDU SON ÂME

  

Il a perdu son âme en faisant le mal,

Se conduisant souvent comme un animal,

Tuant sans raison et sans rien ressentir,

Cherchant seulement à tout anéantir.

 

On lui donne le nom  « tueur en série ».

Son procédé : le faire avec barbarie

Surprend toujours et amène notre peur,

Constatant l’imprudence d’autostoppeurs.

 

Il veut du matériel, aussi du pouvoir,

Toujours prêt à tout risquer pour les avoir.

Il survit dans la constante indifférence

On ne peut que constater cette aberrance.

 

Lorsqu’on met la main sur ces individus,

Un procès pour la cause est vite entendu.

Bien souvent ils font place à l’effronterie,

Aucun regret et parfois des vanteries.

 

Il a perdu son âme en faisant le mal,

Ira en prison pour un temps maximal.

Sympathie aux gens des familles touchées

Nous n’oublierons pas ce terrible boucher.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

Corrigé le 2 novembre 2019

 

Image: Flakenpost de Pixabay

QU’EST-CE QUE LA VIE POUR MOI

fullsizeoutput_684

 

QU’EST-CE QUE LA VIE POUR MOI

 

Les prémices d’une enfance qui préparent

À notre adolescence qui accapare.

Un mélange d’émotions, de sentiments

Sans oublier, parfois, le ressentiment.

 

Pour survivre aux hauts et aux bas rencontrés

Notre force morale à bien démontrer.

Une sagesse vient avec l’expérience,

Car nous manquons très souvent de clairvoyance.

 

La détresse psychologique existe

Et avant de tomber, souvent on résiste.

Après avoir connu une dépression

On apprécie la vie, moins de déceptions.

 

Notre vision des choses si différente

Justifie de grandes joies très rassurantes.

La liberté retrouvée à un dur prix

Vient calmer l’appréhension de notre esprit.

 

Oui, la vie, un long voyage avant la mort

Où nous voulons éviter les mauvais sorts,

Frapper aux bonnes portes qui nous conviennent,

Aimer des gens de valeur qui s’en souviennent.

 

J’aime cette vie d’amitié et d’amour

Et à chaque seconde je la savoure.

Peu importe mon passé parfois souffrant,

Mon avenir je le vois si différent!

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

30 octobre 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

MARCHER AVEC GRETA

chemist-3836150_1920

 

MARCHER AVEC GRETA

 

La pollution détruit la planète.

Les gens osent jeter les canettes

Dans l’eau potable ou dans la nature.

L’homme laisse ainsi sa signature…

 

De l’arsenic dans certaines villes

Rendent beaucoup de santés fragiles!

Que restera-t-il à nos enfants

Respirant mal cet air étouffant?

 

Un poème court sur le sujet

Pour travailler à de beaux projets

Comme la marche avec Greta,

Cette jeune qui nous épata.

 

Il faut crier à nos dirigeants,

Même si nous sommes dérangeants,

De corriger la médiocrité

Mettant ce but en priorité.

 

Continuons à tout dénoncer,

Nous battant sans jamais renoncer.

Sauvons la planète, chers amis,

Respectant l’objectif bien transmis.

 

Elle se flétrit dans un brouillard

Fumée qui perturbe nos vieillards,

Car nos jeunes ne vivront pas vieux

Si la situation n’est pas mieux.

 

  

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

4 octobre 2019

 

Image : Pariva Balk de Pixabay

 

 

 

RESPECTONS-NOUS EN APPRENANT

wild-flowers-571940_1920

 

 

RESPECTONS-NOUS EN APPRENANT

 

Nous avons tous un bagage  à enseigner

Et votre expérience peut nous renseigner.

Votre sensibilité dans vos écrits

Fait part de vos émotions, j’entends vos cris.

 

Si votre objectif est plutôt d’informer,

Mon intérêt, je peux vous le confirmer.

Nous apprenons tous quelque chose d’utile,

Inutile de nous battre et d’être hostiles.

 

À chacun son style et son vocabulaire

Dans tous nos efforts de poésie pour plaire.

Il s’agit de faire du bénévolat

Et pour certains, on parle d’apostolat.

 

Même en décrivant une peine d’amour,

Racontant à quel point votre coeur est lourd

Pour exorciser la douleur intérieure,

Vous sortez de vous ce qui est le meilleur.

 

Venant toucher notre corde très sensible,

Nous souhaitons de l’espoir, pour vous, possible.

Cela nous fait remonter nos souvenirs,

Notre passé influençant l’avenir.

 

Respectons-nous tous en apprenant en groupe.

Les gens de tous âges rejoindront la troupe.

Si les plus âgés ont besoin des ados,

Acceptez des vieux leur bagage en cadeau.

 

Inutile d’essayer de vous copier.

Je conserve l’autonomie sur papier.

Le principal à mes yeux est le message

Et vous nous marquez tous par votre passage.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

29 septembre 2019

 

Image :  Soorelis de Pixabay