ÉCO-PSYCHIATRE

 

Photographe:  Bryan Trottier, de La Sarre.

Tous droits réservés.

 

Non mais qui suis-je moi pour juger ?

Chacun a sa réalité.

La vie de tous est différente

Et moi j’ai l’âge d’avoir ma rente.


On étudie l’écologie

Où on observe bien des vies.

Milieu rural, milieu urbain,

Bien des batailles parfois en vain.


Les influences sont nombreuses.

Une belle enfance ?  Vous êtes chanceuse !

Dans quel quartier habitez-vous ?

Endroit crasseux et sans un sou ?


On peut mal vivre une solitude.

Un territoire, une habitude

Dans la nature loin des voisins,

Personne pour vous serrer la main.


S’il y a de la drogue et de la boisson

Assez pour perdre la raison

C’est une société en folie

Les gens n’ont pas beaucoup d’amis.

Et dans la ville il y a du bruit.

Personne ne se parle dans la nuit.

Les gens sont pressés et stressés.

Beaucoup se tourmentent en pensée.


Il y a une crise de logements

Tout est très cher, ce sans fondement.

On peut vivre un découragement

En voyant son environnement.


J’entends des cris de désespoir,

Dans mon travail, il y a du noir.

Trop de suicides autour de moi,

Faire mon possible, c’est ma loi.


Que dire aussi de la violence ?

Maris et femmes, c’est la démence.

Un manque d’amour c’est évident ;

Manque d’équilibre et on se ment.


Éco-psychiatre c’est difficile

La variété n’est pas facile.

Immigrants ou amérindiens

Il faut que j’étudie les liens.


Louise Hudon

Médium

1er juillet 2011

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s