« Z » COMME ZÉTÉTIQUE

Fleurs étang_n-1

Photographie:  J. WildWater, tous droits réservés.

« Z » COMME ZÉTÉTIQUE

(préjugés et médisance pour certaines personnes)

 

En perdant des amis

Pour cause de maladie

La souffrance de mon cœur

Annonce un grand malheur.

 

Je suis lasse d’entendre

Et ce, sans me méprendre,

Tous les mauvais jugements

De ces langues de serpents.

 

Entendez-moi souffrir,

Regardez-moi maigrir,

Contrôlant ma santé

Mais très peu visitée.

 

La confiance disparue,

On se moque dans la rue,

Parlant en mal de moi

En s’éloignant parfois.

 

Pas de compréhension

Mais de l’humiliation.

Ma sensibilité

Est d’une grande acuité.

 

Quand saurez-vous m’aimer 

Et non me diffamer ?

Voyez mon positif

Et non mon négatif.

 

Je gagnerai ma vie

Assurant ma survie

Et vous reconnaîtrez

Que vous me découvrez.

 

Et Dieu m’en est témoin,

De moi je prendrai soin

Réclamant équité

Avec assiduité.

 

Et l’on m’estimera

Car le ciel m’aidera.

Comme je travaille très fort

Vous verrez mes efforts.

 

 

Louise Hudon, poétesse

Septembre 2014

 

Note:  la zététique est définie comme « l’art du doute »; c’est l’étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges.       Wikipédia

Advertisements

One thought on “« Z » COMME ZÉTÉTIQUE

Les commentaires sont fermés.