UN CRI DANS LE VENT

vent

UN CRI DANS LE VENT

 

 

Mon cri s’envole vers les nuages

Il semble fort malgré mon âge.

Malade je suis depuis longtemps,

J’aurais besoin d’un remontant.

 

J’apprécie bien ma solitude

Je suis moins belle par habitude

Dans la nature je peux crier

Et réussir à oublier.

 

J’exorcise tout par mes écrits.

Je veux en faire un manuscrit.

Dans ma faiblesse l’ultime effort

Est travailler en métaphores.

 

De graves problèmes sans solution,

Trop peu de temps, suffocation.

Je voudrais qu’on ne m’oublie pas

Même si j’arrive à mon trépas.

 

S’il me reste des années à vivre

Intensément je veux survivre.

À tous les jours je vais écrire

Au moins jusqu’au dernier soupir.

 

Il y a une mer de bons lecteurs

Qui m’étudient, approbateurs

Des livres se vendent, j’en suis ravie

Je demande souvent des avis.

 

Mon cri s’envole vers les nuages

Il semble fort malgré mon âge.

Malade je suis depuis longtemps

Je vais combattre avec le temps.

 

 

Louise Hudon, tous droits réservés.

Pour la revue « Le Passeur »

Mars 2015

Advertisements