VIEILLE PHOTOGRAPHIE

DSCN3211

 

VIEILLE PHOTOGRAPHIE

 

 

Un doux regard nostalgique

Sur un visage souriant.

Vieillesse actuelle non tragique,

Très peu de moments contrariants.

 

Pourquoi envier ma jeunesse

Très humaine mais sans expérience ?

Un corps entouré de tristesse

Le fruit d’une très mauvaise alliance.

 

Aujourd’hui un visage ridé

Par du rire et de la gaieté.

C’est le destin qui m’a guidée

Et je n’ai pas à regretter.

 

Vieille photographie sur ma vie

Qui brille ainsi devant mes yeux.

J’ai travaillé à ma survie

Point de honte avant mes adieux.

 

Chaque ride raconte son histoire

Parfois cela découle d’un drame.

Pas de fiction dans ma mémoire,

J’ai tant vécu en tant que femme.

 

Je la retrouverai sans cesse

Dans un album ou sur mon mur.

Disons bonjour à ma vieillesse

Des mots d’amour dans un murmure.

 

Beauté d’un jour, beauté d’un temps

Mes yeux s’accrochent à ton image.

La mort s’approche, c’est inquiétant

Mais à ma vie, je rends hommage.

 

Le grand secret : faire son possible,

Aider des gens, savoir aimer.

On me présente hypersensible,

Peut faire des gaffes, être blâmée.

 

L’apprentissage par le vécu

Toujours le plus valorisant.

De cela je suis convaincue

Mais une vie est-ce suffisant ?

 

J’ai fait une bourde, je suis vivante.

Il y a des morts qui sont parfaits.

Je mène une vie très captivante.

J’en apprécie les grands bienfaits.

 

Malgré une santé défaillante

À certaines occasions précises,

Ma famille super accueillante

Et aussi des amies exquises

 

Font de mon univers choyé

Le nid du plus grand des bonheurs.

Inutile donc de larmoyer.

Fautes pardonnées sans déshonneur.

 

Voilà l’énigme de l’existence

Pas toujours facile à comprendre.

On met parfois trop d’importance

Sur les difficultés d’apprendre.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés.

9 février 2016

Advertisements