LA MISÈRE DES POÈTES

 

 

LA MISÈRE DES POÈTES

En français mais traduit en anglais

Merci au traducteur Aziz Mountassir

 

 

À moins de la transformer en chansons

Que les gens chanteraient à l’unisson,

La poésie ne se vend pas beaucoup

Même si on en diminue les coûts.

 

On ne peut réussir une carrière

Sans une difficulté financière

Dans un domaine, même national,

Suite à cette activité marginale.

 

Ils apprécient la gratuité de l’art

Sans aucun salaire et aucun pourboire,

Notre récompense dans leur lecture,

Est l’appréciation de notre écriture.

 

On parle ici d’une vocation

Appréciant certaines évaluations.

On veut passer des messages émouvants

Sur les guerres, cauchemars décevants.

 

Nos mots gratuits vont-ils changer le monde ?

Gens riches allez-vous penser au tiers-monde ?

C’est grave nos problèmes budgétaires,

Mais beaucoup d’enfants meurent sur la terre.

 

Si nous écrivions d’un style tragique

Obtenant la paix de façon magique ?

Peut-on se permettre de croire aux fées

Donnant de l’eau aux enfants assoiffés ?

 

Divulgation et dénonciation,

Lisez nos mots régis par la passion.

Misère des poètes d’aujourd’hui,

L’arbre de leur vie porte-il des fruits ?

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

2 mars 2016

Corrigé en juillet 2019

Unless you turn it into songs That people would sing in unison, Poetry does not sell much Even if we lower the costs. You cannot succeed in a career Without financial difficulty In a field, even a national one, Following this marginal activity. They appreciate the free nature of art Without any salary and no tip, Our reward in their reading, In the appreciation of our writing. We are talking about a vocation here Appreciating some evaluations. We want to send moving messages On wars, disappointing nightmares. Will our free words change the world? Wealthy people are you going to think of the third world? It’s serious our budgetary problems, But many children die on earth. If we write in a tragic style Obtaining peace in a magical way? Can we afford to believe in fairies Giving water to thirsty children? Disclosure and reporting, Read our words governed by passion. Misery of the poets of today, Does the tree of their life bear fruit?

 

 Louise Hudon, poetess of Canada

 All rights reserved

March 2, 2016   Corrected in July 2019

 

Traduit par Aziz Mountassir