MOI ET MA POÉSIE

 

Un cri pour la paix.

 pere-serrant-enfant

MOI ET MA POÉSIE

 

Mes objectifs de vous bouleverser

De vous impressionner et troubler,

Difficiles à atteindre tous les jours

Je ne parle pas toujours d’amour.

 

Je pense souvent aux gens éloignés

Qui ont tant besoin d’être soignés !

Vivant des guerres, ils rêvent de la paix,

De jours meilleurs avec du respect.

 

Ils crient famine, blessés dans leur chair.

Ils vont crier jusqu’à manquer d’air.

Ils serrent contre eux leur progéniture.

Je mets leurs souffrances en écriture.

 

Ma poésie peut ouvrir les yeux

Sur le mal, sur des dossiers odieux.

Très impuissante sauf par mes écrits,

À ma façon, je lance des cris.

 

Je vous dérange dans votre routine

À manger ce soir des langoustines,

Ne manquant de rien, à profusion

En regardant la télévision.

 

Et tout à coup vous pensez à eux !

Mon poème n’est pas si ennuyeux.

Vous appréciez ce que vous avez

Ayant conscience que vous vous gavez.

 

Donnons-nous la main pour en parler

Pour espérer en des pourparlers.

Dénonçons ceux qui vendent des armes

Qui s’enrichissent en causant des larmes.

 

La sérénité qui nous entoure,

Le calme que nous vivons alentour,

Estimons notre vie actuelle

En y mettant du spirituel.

 

Pour la prochaine année qui s’annonce

Je sollicite qu’aux guerres on renonce.

Des génocides vécus, c’est assez !

Dommage qu’on ne puisse pas effacer.

 

Ils sont là les enfants décédés

À cause de gens qui sont obsédés

À un point tel qu’ils oublient la vie

Au nom d’un désir inassouvi.

 

Et ceux qui restent sont tellement souffrants !

Tout cela à cause de ces conquérants

Des vendeurs d’armes, de politiciens !

Il nous faudrait trouver des moyens…

 

 

Mes meilleurs souhaits de paix pour 2017

 

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

30 décembre 2016

 

 

 

 

 

Advertisements