LETTRE À UN MARI

Mandatory Credit: Photo by REX/Steve Bell (3035106d) Rebekah Dawson wearing her niqab Judge rules accused Muslim convert Rebekah Dawson must remove veil when giving evidence in witness intimidation trial, Blackfriars Crown Court, London, Britain - 16 Sep 2013 A Muslim woman can stand trial wearing a full-face veil but must remove it to give evidence, a judge has ruled. Judge Peter Murphy made the ruling at Blackfriars Crown Court in London where the woman is due to stand trial for one count of intimidating a witness. The 22-year-old from Hackney had refused to remove her niqab and reveal her face in front of any man. The order means that if the woman still refuses to comply during her trial she could be jailed for Contempt of Court. In a niqab the only part of the face that is visible is a narrow horizontal stripe showing the wearer's eyes. The judge said he would offer the woman a screen to shield her from public view while giving evidence but that she had to be seen by him, the jury and lawyers. Dawson and Royal Barnes were originally accused in August of inciting terrorism and dissemination of terrorist publications.
Mandatory Credit: Photo by REX/Steve Bell

Exceptionnellement, ce qu’on peut PARFOIS découvrir sous un voile.  ???

NOTE: depuis 2011, je dénonce la violence conjugale PARTOUT dans le monde.

Violence conjugale

 

LETTRE À UN MARI

 

La religion permet de nous battre ?

Non ! Cette idée je veux la combattre.

Nous réclamons respect et égards

Sans compter l’amour dans ton regard.

 

Ta violence m’a défait le visage.

Tes coups de poings dont tu fais usage

M’empêchent de t’aimer, toi, mon mari,

Tout ça à cause de ta barbarie.

 

La « burqa » couvre mes ecchymoses.

Me montrer ainsi, jamais je n’ose.

La vie ne me fait pas de cadeaux.

Je plains mon enfant dans son landau.

 

Les maris ne sont pas tous comme toi !

Ils respectent leurs femmes sous leur toit.

Certaines d’entre nous sont épanouies,

Très aimées et choyées aujourd’hui.

 

Je rêve d’un jour meilleur pour demain,

Pour moi et aussi pour mon gamin.

Entends mes doléances nécessaires.

Je suis très malheureuse et sincère.

 

Peux-tu sauver notre relation ?

Envisager une négociation

Avec douceur et apaisement

Tout en discutant courtoisement.

 

Je rêve d’un jour meilleur pour demain

Pour moi et aussi pour mon gamin.

J’ai osé aborder le sujet

Espérant ne pas vivre un rejet.

 

Un grand changement de mentalité

Assurant notre continuité

Peut sauver encore notre foyer.

Notre fils et moi serons choyés.

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

24 décembre 2016

 

Note: la femme de cette photographie n’est pas nécessairement l’objet de violence conjugale. J’ai choisi cette photo pour le voile (burqa). 

 

 

 

 

Advertisements