CRISES À ÉVITER

CRISES À ÉVITER

La paix commence dans le noyau familial

Je comprends vos difficultés.

Vous méritez d’être écoutés.

Un monde fou qui se dépêche.

Peu de loisirs, ils s’en empêchent.

Pour de l’argent, beaucoup de stress.

On se rend même à la détresse.

Rare le temps pour la tendresse.

Pas surprenant votre faiblesse.

Quelquefois, on veut éclater.

Une impression d’être exploité.

Pourtant des enfants vous observent

Remarquant bien qu’ils vous énervent.

Une crise en criant très fort.

Un message pour du renfort.

Inquiétude dans la famille

Et souvent pour de la bisbille.

Ne riez pas mais je voudrais

Vous conseiller sans de regrets

De méditer à tous les jours

En acceptant tous les secours.

L’importance de vos pensées,

Un travail pour se surpasser.

Du positif pour l’avenir,

Trop en faire, faut s’abstenir.

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

19 juin 2021