PLEURER

larme_n

PLEURER

 

 

Je pleure ma peine comme jamais

Car j’ai atteint mon sommet.

L’affliction que je ressens

Je vais la vivre longtemps.

 

Les larmes coulent sur mes joues

Et elles tombent un peu partout.

Un goût salé sur mes lèvres

Forte chaleur de ma fièvre.

 

Comment parler d’une douleur

Causée par un séducteur ?

Il m’a quittée pour une autre

Ma disgrâce n’est pas vôtre.

 

Il était mon protecteur

Dans mes pensées à chaque heure.

Maintenant il est parti

Une part de moi avec lui.

 

Pour l’instant je ne suis pas prête

À écouter des prophètes

Même pour de bonnes nouvelles.

Mon malaise est trop réel.

 

Plus tard je me remettrai.

Je me reconcentrerai,

Étant plus sage dans mon choix

Pour m’orienter vers la joie.

Louise Hudon, poétesse

Septembre 2014

 

 

 

Advertisements

4 thoughts on “PLEURER

  1. Que se passe-t-il Louise?
    Pour que tes yeux se mouillent ainsi…
    L’amour nous joue de drôles de tours … C’est ainsi
    Il faut se ressaisir et voir le soleil briller à nouveau

    Joliment écrit…
    Bon et doux Dimanche
    Bisous
    timilo

    J’aime

    1. Mon cher Timilo, mes poèmes font suite à l’observation de la société et contiennent des messages d’espoir. Je transmets des émotions souvent observées chez d’autres personnes sans vivre personnellement les sentiments en question. Heureuse en amour depuis très longtemps, je ne peux que constater autour de moi les souffrances dont il est question dans ma poésie. « Pleurer » fait suite à des confidences, entre autres, mais aussi à la superficialité des relations amoureuses d’aujourd’hui chez plusieurs couples. Souffrance après souffrance, comment ne pas en faire un poème. Merci de te préoccuper de mon sort, cher poète.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.