PETIT OISEAU BLESSÉ

oiseau blessé

PETIT OISEAU BLESSÉ

(Non à la guerre) 

 

Il semble si fragile dans mes mains

Et je dirigerai son destin

Petit oiseau faible et chancelant

Tombé de son nid, sans une maman.

 

L’espoir est si mince de le sauver

Je sens même son état s’aggraver

Il ne peut voler à cause d’une aile

Et a goût d’une aide providentielle.

 

Il me faudra bien l’apprivoiser

Lui faire un pansement sans l’écraser

Je dois penser à sa nourriture

Et à de l’eau pour cette créature.

 

Tu es désarmé petit oiseau

Frêle et fatigué près des roseaux

Je t’ai ramassé pour te sauver

Il te faut vivre et te motiver.

 

Les yeux de mon petit Mikaël

Se questionnent sur tout le matériel

Mis en place pour notre protégé.

Est-ce assez bien aménagé ?

 

Petit oiseau, seras-tu heureux

Et quitteras-tu ton air peureux ?

Nous ne te voulons qu’un très grand bien

Ne t’effraie pas près de mes deux mains.

 

Si les gens s’entraidaient dans le monde

Au lieu de s’entretuer chaque seconde…

La terre ne s’en porterait que mieux

Si nous étions tous respectueux.

 

Combien de petits oiseaux blessés

Méritent, par nous, d’être caressés

Oublier un instant la misère

Espérer un grand changement d’air.

 

La violence n’est pas une solution

Les tueries détruisent la création

Entendons donc nos oiseaux gémir

Cessons ces guerres qui me font vomir.

 

 

 Louise Hudon

 

6 avril 2015

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements