LES CAPRICES DE LA NATURE

arbre à fruits.

 

LES CAPRICES DE LA NATURE

 

 Je compare ma vie à la nature,

Une différence de température,

Dans ce long chemin qui est le mien,

Dans mes émotions au quotidien.

 

Dès le premier jour de ma naissance,

En passant par mon adolescence,

De gros vents contraires pour moi, l’ainée

De violentes tempêtes m’ont malmenée.

 

La neige a fondu sur ce passé.

Vue sur l’automne de ma vie blessée.

Chacune des feuilles qui tombent et s’envolent

Représente un départ qui console.

 

La floraison des bons souvenirs

À conserver pour mon avenir

Je peux en faire un immense jardin

Senteurs attirant nos citoyens.

 

Un amour profond et partagé

Avec l’esprit de se ménager,

Protection du soleil estival,

Je recherche une justice idéale.

 

J’ai dessiné mon arbre de vie

Décoré de feuilles et de beaux fruits.

Pour la première fois, il n’est pas mort,

Vivant, majestueux, tellement fort.

 

La pluie fait renaître l’espérance.

L’arc-en-ciel n’est pas qu’une apparence.

Nature, végétation luxuriante,

Je me garderai d’être insouciante.

 

Protéger mes avoirs, mon bonheur.

Profiter des instants et des heures.

Une vie courte comme l’existence des fleurs

Mérite de connaître la chaleur.

 

Un regard sur toi, si belle nature

Et des mots dans ma littérature.

J’appose très fièrement ma signature.

Ce n’est pas la fin de l’aventure.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

29 février 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements