LA LUNE M’ÉCLAIRE

nuit-de-lune-3_2644042

 

LA LUNE M’ÉCLAIRE

 

Marchant seule dans la nuit

Bien au-delà de minuit,

Je médite sur le monde

En m’expliquant les tiers-mondes.

 

Des folies en politique,

Cataclysmes climatiques,

Nations instables et malades

Habituées aux bousculades.

 

L’homme se détruit par lui-même

Ça se crie dans des poèmes.

Peu enclin à partager,

Peu enclin à s’engager.

 

Période démoralisée.

Trop écrire m’a épuisée.

Du racisme autour de moi,

De la haine près de chez moi.

 

On critique des élus

Qui sont parfois farfelus.

Leurs discours excitateurs

Sont souvent réprobateurs.

 

Les enfants autour de nous

Sont conscients de toute cette boue.

Leurs regards observateurs

S’annoncent interrogateurs.

 

J’allonge le pas dans la nuit

Bien au-delà de minuit.

Continue de m’éclairer

Mon cerveau doit s’affairer.

 

Une lune qui m’éclaire

Et cela fait mon affaire.

Car mes pensées tourbillonnent

Devant la lune qui rayonne.

 

Je dois dénoncer des faits

Que mes écrits fassent effets.

Améliorons l’univers

À l’approche d’un dur hiver.

 

 

 

Louise Hudon, poétesse au Canada

13 novembre 2016

 

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements