DÉCOURAGEMENT

Merci à mes nombreux lecteurs qui se sont rajoutés après ce poème de défoulement.


DÉCOURAGEMENT

Tant écrire et tant travailler

Avec tant d’efforts déployés

Suis-je lue avec attention ?

Je prends une récréation.

J’aurais voulu changer le monde

Et conscientiser au tiers-monde

Essayer de parler espoir

En écrivant très tard le soir.

Un idéal un peu trop grand

À cause des considérants,

Exigeant de prôner la paix

Et de le faire avec respect.

Dans notre monde d’aujourd’hui

On pense à soi, non à autrui.

Chacun suit son propre chemin

Sans s’occuper du lendemain.

Et nos enfants, y pensez-vous ?

Terre en ruine, le savez-vous ?

On oublie l’environnement,

Destruction quotidiennement.

Découragée, oui, je le suis.

On ne lit pas ma poésie

Sauf si elle parle de l’amour

Où si je fais un peu d’humour.

Les yeux fermés sur les problèmes,

N’appréciant guère les poèmes

Ne parlant point de la beauté

De la grande communauté.

Venir parler des sans-abris

De la violence des maris

N’est guère apprécié par certains…

Tous ça dérange le gratin.

J’en ai assez, je me repose.

Je me permets petite pause.

Merci à tous ceux qui m’ont lue,

Moi, poétesse un peu perdue.

Doux regard sur mère nature

Va me lancer dans l’aventure.

Ma vie remplie de sentiments

Et ce, avec de l’agrément.

En découvrant des expériences

Avec amour et bienveillance

Je reviendrai à mes écrits

Pour faire un autre manuscrit.

Louise Hudon, poétesse du Canada

Tous droits réservés

26 février 2015

Corrigé le 9 janvier 2021

Image par Emsichter de Pixabay