TUBERCULOSE

mains entrelacees_n
Une maladie très rare
C’est ce qu’on nous déclare
Ma sœur l’a attrapée
Et cela m’a frappée.

Médicaments à prendre.
Très longtemps à attendre
Un résultat certain.
Patience chaque matin.

Non ! Pas de contagion.
Elle fait des roupillons,
Fatigue accumulée,
Son monde a basculé.

Ma sœur est une battante
Sera très écoutante.
Traitement à réussir
Moral à endurcir.

Dix-huit mois c’est très long
Pilules goûtant le plomb.
On perd son appétit
Méchant le spaghetti.

Il faut parler espoir
Combattre le désespoir.
Je l’aime ma petite sœur.
Je comprends sa frayeur.

Toutefois elle est unique
Elle combat la panique.
Va prendre du repos
Grandeur dans ses propos.

Louise Hudon, poétesse

Septembre 2014

 

Advertisements